Rapport d’activités 2019-2020 : une année pivot pour la recherche appliquée au CERMIM et des retombées concrètes

Screen Shot 2020-07-21 at 09.07.38À l’issue de sa récente assemblée générale annuelle, le Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes est fier de présenter les réalisations et faits saillants d’une année qui aura marqué un tournant important pour le développement de l’organisation. Avec le soutien du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec (MEI), de Développement économique Canada (DEC) pour les régions du Québec ainsi que des partenaires institutionnels et privés, le CERMIM termine l’année 2019- 2020 avec un sentiment d’avoir mis en place les éléments clés pour atteindre ses objectifs et assurer un accès concret à la recherche appliquée et l’innovation dans les contextes insulaires et maritimes.

« La dynamique sur laquelle le CERMIM termine l’année 2019-2020 est très stimulante. Ce qui nous motive d’autant plus, c’est de constater que nos activités engendrent des retombées concrètes pour le milieu madelinot et que les partenaires locaux sont de plus en plus nombreux à nous faire confiance », affirme Marc-Olivier Massé, directeur associé du CERMIM.

Au cours de la dernière année :

  • Six projets réalisés par le CERMIM ont permis la valorisation de 992 tonnes de matières résiduelles, lesquelles ont ainsi été détournées du CGMR;
  • Des retombées directes de près de 1 million $ pour la communauté madelinienne;
  • Une trentaine de partenaires et collaborateurs madelinots;
  • Un intérêt grandissant pour les opportunités de recherche et développement au sein d’entreprises et organisations du territoire.

Avec l’ouverture prochaine de son Lab-Usine et l’acquisition d’équipements divers, principalement en lien avec le créneau de la lutte contre l’érosion côtière, le CERMIM poursuit son développement en recherche appliquée.

En plus des divers projets et initiatives qui seront menés, l’organisation entend par ailleurs poursuivre les actions visant son positionnement auprès des acteurs madelinots pour ainsi mieux faire connaître le potentiel associé à la recherche appliquée dans les communautés maritimes et insulaires. « Nous souhaitons permettre un accès plus grand à la recherche et au développement pour les entreprises et organisations des Îles, ainsi que pour celles situées en régions éloignées ou isolées. À titre de centre de recherche, notre rôle est aussi de faciliter cet accès », de conclure M. Louis Vigneau, président du conseil d’administration.

Pour plus d’information sur le CERMIM ou pour consulter le rapport d’activités 2019-2020, visitez www.cermim.ca


À propos de l'auteur

Webmestre



Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X