Actualité Screen Shot 2020-07-09 at 13.40.47

Publié le 29 juillet 2020 | par Webmestre

0

VOYAGE EN ACADIE : LA BUTTE RONDE — ÎLES DE LA MADELEINE


Screen Shot 2020-07-09 at 13.40.47« Mon aïeul Éloquin (Helléquin-Elkin) arrivait de Tréguier en Bretagne. Ce serait par son épouse madelinienne que j’aurais du sang acadien. La même chose du côté de mes grands-parents maternels; l’un arrivant de Saint-Jean-de-Luze (Darraspé) devenu Deraspe aux Iles-de-la-Madeleine. C’est par ma grand-mère maternelle que je suis à demi-Acadien. Alors, une culture métissée…Mais, je ne me sens pas vraiment Acadien pour autant, sauf si ce n’est qu’historiquement. Ma véritable appartenance est au Québec. Je sais qu’il y a une fierté acadienne et que beaucoup d’artistes en font la promotion. En tant que minorité culturelle, tout comme le Québec d’ailleurs, ils se battent pour exister en tant que peuple.» JEAN ÉLOQUIN, JUL20.

« My ancestor Éloquin (Helléquin-Elkin) came from Tréguier in Brittany. It would be through his Magdalen wife that I would have Acadian blood. Same thing from my maternal grandparents side. One arriving from Saint-Jean-de-Luze (Darraspé) who became Deraspe in the Magdalen Islands. It is through my maternal grandmother I am half-Acadian. So, a mixed culture… But, I do not really feel Acadian, expect historically speaking. My real affiliation is with Quebec. I know there is an Acadian pride and many artists promote it. As a cultural minority, like Quebec by the way, they are fighting to exist as a people. »

From « VOYAGE EN ACADIE* » (*would come from the word « algatig » in Mi’kmaq language meaning « place of camp »).

Two years ago, with my girlfriend Léa, we explored part of Canada. A journey that will immerse us in the history of Acadia, this historic region of Eastern Canada where the first French settlers of the 17th century settled. We will meet the maple syrup producer Simon, the Acadienne Chantal, the potter & barman from ferry Bernard, the Madelinienne Nadine and a happy band of Saint-Pierrais and Miquelonais.


Nourri par le travail de la grande reportrice Marie-Hélène Fraïsse ou encore la riche programmation du festival « Etonnants Voyageurs » de Saint-Malo, en France, mon rapport au voyage et au paysage est depuis toujours intimement lié à ma pratique de la photographie. Ces trois dernières années j’ai eu la chance de me rendre dans des endroits reculés où s’est écrit une même histoire, que ce soit sur l’archipel africain de São Tomé-et-Príncipe, en Acadie à l’est du Canada, ou encore dans la baie de Disko au Groenland. Ces lieux m’ont éveillé. Ils ont enrichi mon rapport au monde et à l’histoire en me ramenant à l’ère des «premiers contacts». Aujourd’hui en tant que photographe-auteur je m’emploie à explorer des territoires à la fois géographiques, historiques et intérieurs. Soutenu par une démarche documentaire une grande partie de mon travail s’intéresse à l’écologie, à l’histoire globale, mais aussi aux notions de famille et de transmission des savoirs.

Source :  « VOYAGE EN ACADIE* » Jeremy BLAHAY


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X