Actualité Screen Shot 2020-08-14 at 09.33.31

Publié le 14 août 2020 | par Radio-Canada

0

Parc éolien de la Dune-du-Nord : une mise en service retardée d’un an


Pour en savoir plus

Les deux éoliennes du parc éolien de la Dune-du-Nord aux Îles-de-la-Madeleine ne sont toujours pas assemblées et érigées, bien que leur entrée en service était initialement prévue pour octobre 2019.

La COVID-19 a retardé de deux mois la reprise du chantier au printemps, mais le président de la Régie intermunicipale de l’énergie Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine attribue principalement le retard à un changement imprévu de fournisseur. Le turbinier a eu des difficultés financières, ce qui a fait en sorte que nous avons dû changer de fournisseur de turbine, explique Simon Deschênes, le président de la régie. Cela a occasionné des délais importants parce c’est un processus qui est passé par des appels d’offres pour qu’Hydro-Québec puisse entériner le changement de turbinier. Il y a eu des délais, de la bureaucratie. La Régie espère désormais une mise en service cet automne, en octobre ou en novembre. Les sous-stations sont complétées pour le raccordement au réseau électrique des Îles-de-la-Madeleine, précise Simon Deschênes. Les dernières fournitures pour assembler 100 % du parc éolien sont sur le point d’arriver. Il y a déjà un bateau qui s’en vient et un deuxième devrait prendre la mer dans les prochains jours avec les dernières pièces. Simon Deschênes assure que le retard n’a aucun impact financier en regard du contrat d’approvisionnement de 20 ans signé avec Hydro-Québec. Le contrat d’achat d’électricité avec Hydro-Québec commence lorsqu’il y a la mise en service, donc on n’a pas perdu d’argent comme tel. Le président n’était pas en mesure de confirmer si le budget du projet avait été respecté, malgré le retard des travaux. Une mise à jour financière est prévue en septembre pour faire le point. Les deux éoliennes madeliniennes vont fournir au total 8,2 mégawatts d’électricité. La force des turbines a été revue à la hausse depuis l’annonce initiale du projet, car le parc devait d’abord générer 6,2 mégawatts.

LA UNE : Les éoliennes ne sont toujours pas érigées dans le secteur de la Dune-du-Nord (archives). PHOTO : RADIO-CANADA / PHILIPPE GRENIER





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X