Actualité Screen Shot 2020-09-11 at 08.10.50

Publié le 11 septembre 2020 | par Webmestre

0

Le CERMIM présente le bilan énergétique de l’archipel


MarieHelene

Marie-Hélène Beaudoin-Gagnon –  Agente de recherche en gestion environnementale

C’est dans le cadre d’une consultation publique sur le plan d’action 2020-2023 de la stratégie énergétique des îles, tenue le mercredi 9 septembre par la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, que le CERMIM a procédé à la présentation du bilan énergétique de l’archipel.

La réalisation de ce dernier, mené par l’agente de recherche en gestion environnementale, Marie-Hélène Beaudoin-Gagnon, découle d’un mandat confié à l’organisation par l’instance municipale.

Le bilan énergétique du territoire des Îles-de-la-Madeleine a été réalisé pour l’année 2017 et comparé avec l’année de référence ainsi qu’avec les moyennes québécoises.

Screen Shot 2020-09-11 at 08.16.59

Consommation énergétique aux Îles-de-la-Madeleine en 2017, CERMIM

Pour ce faire, les données de consommation énergétique ont été collectées auprès de diverses entreprises et institutions locales afin de dresser un portrait de l’évolution de la consommation énergétique du territoire desÎles-de-la-Madeleine depuis l’année de référence. L’analyse montre que la consommation de mazout dédiée à la production d’électricité a légèrement augmenté entre 2011 et 2017 en raison de l’augmentation de la demande en électricité. La consommation de mazout léger pour le chauffage est demeurée relativement stable depuis 2011 et la contrevalidation des résultats de Poirier et Malkova (2013) permet de conclure qu’une diminution de la consommation de diésel dédiée au transport terrestre d’environ 10 % a été observée. L’énergie utilisée pour les transports maritime et aérien a considérablement augmenté depuis 2011 en raison de l’augmentation de la taille des bateaux de pêche, de la conversion de deux navires de CTMA au diésel ainsi que de l’octroi de subventions gouvernementales visant à réduire les frais des déplacements aériens pour les résidents des régions éloignées.

Screen Shot 2020-09-11 at 08.19.11

Consommation énergétique aux Îles-de-la-Madeleine en 2017, CERMIM

Les points chauds liés à la consommation énergétique du territoire ont également pu être ciblés. L’analyse démontre que le principal consommateur d’énergie demeure la production d’électricité qui nécessite plus de la moitié de l’énergie primaire totale consommée sur le territoire. Par ailleurs, le secteur résidentiel consomme près du tiers de l’énergie totale du territoire.

De plus, l’élaboration de différents scénarios a permis d’évaluer l’impact des projets énergétiques sur les émissions de GES ainsi que sur la consommation énergétique totale. En effet, le raccordement du territoire au réseau national d’hydroélectricité permettra de réduire considérablement les émissions de GES liées à la consommation énergétique du territoire. De plus, la mise en place des mesures d’efficacité énergétique dans les bâtiments résidentiels constitue le scénario le plus avantageux pour réduire l’empreinte carbone du territoire.

Bref, le bilan énergétique du territoire des Îles-de-la-Madeleine permettra d’orienter la stratégie énergétique du territoire en ciblant les points chauds qui devront faire l’objet d’une attention particulière et en indiquant les actions permettant de réduire les émissions de GES émises dans l’atmosphère.

Pour consulter le rapport complet, cliquez ici

Source : CERMIM


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X