Actualité Screen Shot 2021-01-20 at 9.32.37 AM

Publié le 20 janvier 2021 | par Radio-Canada

0

Légère hausse de taxe aux Îles-de-la-Madeleine


Pour en savoir plus

Les résidents des Îles-de-la-Madeleine verront leur avis d’imposition municipal augmenter de 1 % cette année. Il s’agit d’une hausse de 21 $ pour une résidence moyenne évaluée à 140 000 $; le taux de taxe foncière résidentielle passe de 1,1017 $ à 1,1158 $ du 100 $ d’évaluation.

Les taux d’impôt foncier pour les immeubles commerciaux et industriels demeurent quant à eux inchangés, tout comme la tarification des services municipaux tels que l’aqueduc et les égouts pour l’ensemble des Madelinots.

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, affirme que le budget municipal «s’inscrit dans la continuité» , tout en respectant «la capacité de payer des citoyens et des entreprises après une année 2020 difficile

Depuis 2013, on a toujours voulu limiter l’indexation du taux de taxes au minimum, mais il y a toujours eu une indexation qui a suivi les obligations municipales, notre vision et notre plan d’investissements, explique M. Lapierre en précisant qu’un gel complet de la taxation ne peut s’arrimer avec le développement municipal.

«Il y a une légère augmentation de 1 % qui est importante pour la Municipalité parce qu’on a des obligations. On est en développement.» – Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

Le budget global de la municipalité pour 2021 s’élève à 27,66 millions de dollars, soit une hausse de 4,6 % par rapport à l’an dernier. Cette hausse s’explique, entre autres, par les transferts gouvernementaux aux municipalités pour contrebalancer les pertes liées à la COVID-19, de même que par des subventions bonifiées en vertu d’une nouvelle entente signée avec le ministère de la Culture et des Communications.

Les dépenses municipales augmentent de 3,25 %, notamment en raison de l’ajout de 100 000 $ au budget de fonctionnement destiné à la mise à niveau du réseau routier qui atteint maintenant 425 000 $, d’une hausse de frais des services de la Sûreté du Québec et de la tenue des élections municipales en 2021.

Une politique d’utilisateur-payeur en développement

Le quart du budget municipal des Îles-de-la-Madeleine est destiné à l’hygiène du milieu, un poste budgétaire accaparé en grande partie par la gestion matières résiduelle qui engloutit plus de quatre millions de dollars.

La Municipalité prévoit réduire les dépenses globales de ce poste budgétaire de près de 300 000 $ en mettant en place une politique d’utilisateur-payeur pour les déchets qui sont acheminés hors collecte au Centre de gestion des matières résiduelles (CGMR).

«Le Centre de gestion des matières résiduelles nous coûte plus cher qu’il y a de revenus. Les utilisateurs ne paient pas ce que ça coûte réellement à la Municipalité pour disposer de leurs déchets.» – Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

La politique est en cours d’élaboration et pourrait entrer en vigueur à la fin du printemps.

«Il y a des gens qui ne produisent pas de déchets [hors collecte municipale] et ils doivent quand même payer à travers leurs taxes, alors que d’autres en produisent dix fois plus que la moyenne et ils paient le même prix déplore le maire Jonathan Lapierre. «Donc, un moment donné il faut que ce soit le principe d’utilisateur-payeur.»

14 projets prioritaires

La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine a déterminé 14 projets prioritaires pour 2021, dont la construction d’un nouveau garage municipal au coût de 8,5 millions de dollars, la conversion de l’aréna de Havre-aux-Maisons ainsi que la création de deux parcs municipaux à Havre-aux-Maisons et Cap-aux-Meules et d’un parc à chien à Fatima.

Le lancement d’une démarche de consultation citoyenne en matière de sauvegarde des paysages fait aussi partie des projets prioritaires.

On veut organiser une vaste consultation, un dialogue sincère et direct avec la population des Îles, pour planifier le développement et l’occupation du territoire au cours des prochaines années, explique Jonathan Lapierre en soulignant que la construction résidentielle dans certains secteurs suscite des discussions depuis quelques années.

Le maire souhaite également lancer les travaux pour freiner l’érosion au site historique de La Grave et sur les falaises de Cap-aux-Meules de même que la première phase du projet d’écoquartier.

LA UNE : Un budget équilibré de 27,6 millions de dollars a été adopté mardi soir aux Îles-de-la-Madeleine (archives). PHOTO : RADIO-CANADA / JEAN-FRANÇOIS DESCHÊNES





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X