Actualité Capture d’écran, le 2021-01-14 à 12.31.46

Publié le 14 janvier 2021 | par Radio-Canada

0

L’industrie de la pêche résiste à la pandémie


Pour en savoir plus

Selon le portrait préliminaire de Pêches et Océans Canada, les revenus issus de la pêche en 2020 ont été similaires à ceux de 2016, même si les prises ont été moins importantes.

Comparativement à 2019, les pêcheurs du Québec ont encaissé cette année une baisse de 29 % de la valeur de leurs prises, et ce pour l’ensemble des espèces pêchées dans le golfe.

Cette saison suivait toutefois des années records et reste, en termes de revenus, parmi les cinq meilleures années de l’industrie.

Les débarquements totaux au Québec se sont chiffrés à 266 millions de dollars, toutes espèces confondues, comparativement à 378 millions de dollars en 2019. Les pêcheurs gaspésiens ont reçu 134 millions, ceux des Îles près de 88 millions et ceux de la Côte-Nord 44 millions.

Les prises ont été de 44 350 tonnes, ce qui est à peine moins élevé qu’en 2019. Plus de la moitié de ce contingent, 24 140 tonnes, a été pêché en Gaspésie, soit davantage qu’en 2019.

Le ministère des Pêches et des Océans (MPO) indique que les données préliminaires de 2020 pourraient faire l’objet d’une révision à la hausse, notamment en ce qui a trait aux prix.

LA UNE : Comparativement à 2019, les pêcheurs du Québec ont encaissé cette année une baisse de 29 % de la valeur de leurs prises (archives). PHOTO : RADIO-CANADA





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X