Acadie La lettre semble parfaitement préservée malgré son âge. - Archives

Publié le 29 avril 2021 | par acadienouvelle

0

Une lettre découverte dans la baie de Fundy passionne les chercheurs


Un article original de

Une lettre embouteillée jetée à la mer par une jeune passagère du Titanic et retrouvée dans la baie de Fundy plus d’un siècle après le naufrage suscite un intérêt grandissant en France. Simple canular ou un véritable artefact de l’histoire tragique du plus célèbre des paquebots? Un groupe d’experts mène l’enquête.

En 2017, l’Acadie Nouvelle rapportait l’intrigante découverte de la famille Cherfouh, domiciliée à Dieppe, lors d’une promenade au bord l’eau. Cachée en partie par le sable et les algues se trouvait une petite bouteille de verre scellée à la cire. À l’intérieur, une lettre signée par Mathilde Lefebvre, une Française qui figure parmi les quelque 1500 disparus du Titanic.

La lettre a été séparée en deux rouleaux et placée dans une bouteille scellée à la cire. - Archives

LA LETTRE A ÉTÉ SÉPARÉE EN DEUX ROULEAUX ET PLACÉE DANS UNE BOUTEILLE SCELLÉE À LA CIRE. – ARCHIVES

Le document est daté du 13 avril 1912, soit la veille de la catastrophe. Le lendemain, le terrible naufrage emportera Mathilde, alors âgée de 13 ans, sa maman et trois de ses frères et sœurs embarqués en troisième classe. Le message est bref, innocent, presque banal.

«Je jette cette bouteille à la mer au milieu de l’Atlantique. Nous devons arriver à New York dans quelques jours. Si quelqu’un la trouve, prévenez la famille Lefebvre à Liévin», peut-on lire sur un papier parfaitement conservé.

Longtemps restée anonyme, l’histoire connaît un certain retentissement de l’autre côté de l’Atlantique depuis quelques jours. Plusieurs journaux et chaînes de télévision françaises s’en sont soudainement emparés et multiplient les reportages.

Les membres de la famille de Dieppe, eux, sont toujours en quête de réponses. «Nous avons été embarqués dans une histoire à laquelle on ne s’attendait pas, on se sent attaché au destin de Mathilde et au drame de cette famille», souffle le père, El Hadi Cherfouh.

El Hadi, Dihia et Nacera espèrent obtenir des réponses prochainement. - Archives

EL HADI, DIHIA ET NACERA ESPÈRENT OBTENIR DES RÉPONSES PROCHAINEMENT. – ARCHIVES

La science parlera-t-elle?

En 2018, ils ont remis la missive et son contenant au Laboratoire d’archéologie et de patrimoine du l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) pour tenter d’authentifier la trouvaille et faire toute la lumière sur leur découverte.

Date-t-elle bien de 1912? L’écriture est-elle celle de la jeune Mathilde? Est-il possible que les courants aient fait échouer la bouteille sur la côte néo-brunswickoise? Comment a-t-il pu résister aux éléments aussi longtemps pour refaire surface 105 ans plus tard? Voilà autant de mystères que tentent actuellement de percer les universitaires impliqués dans les recherches.

Chimie, archéologie, océanographie, plusieurs expertises ont été mises à contribution. Jusqu’à présent, l’équipe s’est faite discrète sur la teneur exacte des analyses et des démarches effectuées.

«Nous songeons publier un communiqué d’ici cet été dans lequel nous présenterons l’essentiel des résultats que nous avons jusqu’à maintenant à propos de la bouteille. Nous souhaitons cependant attendre encore un peu, le temps de colliger toutes les informations, avant de rendre nos résultats publics», confirme toutefois Daniel Bourgault, spécialiste des courants marins à l’UQAR.

Selon M. Cherfouh, des prélèvements du papier, de la cire et de l’encre ont été faits et un des chercheurs s’est même rendu sur la plage où la bouteille a été trouvée.

La bouteille mesure environ 15 cm et ne porte aucune inscription. - Archives

LA BOUTEILLE MESURE ENVIRON 15 CM ET NE PORTE AUCUNE INSCRIPTION. – ARCHIVES

«Il y a eu une datation au carbone 14, on veut aussi comprendre comment un objet a pu être transporté ainsi par les courants marins», complète-t-il.

Des recherches dans les archives françaises visant notamment à mettre la main sur des écrits de Mathilde ont été abandonnées en raison de la pandémie. M. Cherfouh affirme également que les universitaires avaient pour projet des faires voyager le matériel entre différents musées, mais l’idée ne s’est pas concrétisée faute de financement.

«Pour le moment, personne ne m’a dit que la lettre est un faux.»

Le matériel est aujourd’hui entreposé en son nom, à l’abri dans «une institution sécurisée».

Un jour au musée?

Leur découverte fascine aussi la descendance des naufragés. L’arrière-arrière petit-cousin de Mathilde, Jacques Lefebvre, a été bouleversé d’apprendre le sort funeste d’une partie de sa lointaine famille.

«Ç’a été un choc pour moi de découvrir ce drame familial. Le deuxième choc a été… la lettre», a exprimé récemment le résident d’Aix-en-Provence au micro de France 3 Régions.

Der Untergang der Titanic

DER UNTERGANG DER TITANIC, UNE GRAVURE DE 1912 RÉALISÉE PAR WILLY STÖWER

Son grand-oncle, Franck Lefebvre, un mineur du nord de la France, a quitté l’Europe pour les États-Unis en 1911 avec quatre de ses huit enfants, dans l’espoir d’une vie nouvelle. Le reste des siens ne le rejoindra jamais. Il sera finalement expulsé du pays peu après le naufrage pour s’être enregistré auprès des services d’immigration sous un faux nom.

En entrevue avec l’Acadie Nouvelle, Jacques Lefebvre se dit convaincu que le document est authentique et espère que les recherches permettront de le confirmer.

«Nous sommes pendus à leurs lèvres!», lance-t-il. Il confie aussi sa difficulté à assister aux dernières minutes du film Titanic.

«Nous avons beaucoup de mal à le regarder, c’est dur de penser à ce qui leur est arrivé.»

M. Lefebvre fait le souhait que la lettre soit exposée dans un musée, en France, aux États-Unis ou au Canada. La direction de la Cité de la Mer, à Cherbourg en Normandie, s’est déjà dite prête à lui trouver une place dans l’espace dédié à l’histoire du mythique paquebot.

La bouteille mesure environ 15 cm et ne porte aucune inscription. - Acadie Nouvelle: Simon Delattre

Par SIMON DELATTRE
LA UNE : LA LETTRE SEMBLE PARFAITEMENT PRÉSERVÉE MALGRÉ SON ÂGE. – ARCHIVES





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X