Actualité Capture d’écran, le 2021-06-08 à 19.32.26

Publié le 8 juin 2021 | par Radio-Canada

0

Une statue de John A. Macdonald retirée à Charlottetown


Pour en savoir plus

Le conseil municipal de Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, décide de retirer une statue de John A. Macdonald à la suite de la découverte des restes de 215 enfants dans un ancien pensionnat autochtone.

Le conseil municipal de Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, a décidé de retirer une statue de John A. Macdonald pour de bon, lundi, à la suite de révélations sur le système fédéral de pensionnats pour Autochtones.

Une veillée funèbre avait eu lieu plus tôt en journée devant la statue en bronze du tout premier dirigeant canadien, dont le gouvernement avait mis en place ce système de pensionnats en 1883.

Des dizaines de personnes se sont déplacées pour y déposer 215 paires de chaussures, à la mémoire des 215 enfants dont les restes ont récemment été retrouvés sur le site d’un ancien pensionnat à Kamloops, en Colombie-Britannique.

Le conseil municipal de Charlottetown comptait auparavant ajouter une plaque explicative et un personnage autochtone sur le même banc que la statue, mais il a finalement décidé de la retirer de manière définitive en raison du tollé soulevé par la macabre découverte.

Le maire Phillip Brown rapporte avoir été inondé de courriels. Ils disaient : ‘‘C’est vraiment venu me chercher. S’il vous plaît, faites quelque chose maintenant » , a-t-il illustré lors d’une réunion du conseil municipal.

Il s’agit d’une occasion d’envoyer un message fort à l’ensemble de la province et même du pays, a fait valoir le conseiller Greg Rivard, qui souhaitait le retrait de la statue. Celle-ci lui rappelle dorénavant ces 215 vies perdues, a-t-il témoigné.

PAR La Presse canadienne
LA UNE : Manifestation à Charlottetown devant la statue de Macdonald avec 215 paires de chaussures d’enfants. PHOTO : THE CANADIAN PRESS / JOHN MORRIS





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X