Actualité Capture d’écran, le 2021-07-30 à 09.01.47

Publié le 30 juillet 2021 | par Radio-Canada

0

Kitesurf et nature : une cohabitation harmonieuse essentielle


Pour en savoir plus

Tour de table sur les comportements à adopter pour les adeptes de kitesurf aux Îles-de-la-Madeleine et sur les travaux au parc Fred Jomphe, près de la lagune d’Havre-Aubert, un secteur prisé par les pratiquants de ce sport en expansion. On joint la coordonnatrice de l’Association kite des Îles, Judith Landry, la directrice du Comité ZIP des Îles, Karine Rioux et la directrice adjointe de l’organisme Attention FragÎles, Mélanie Bourgeois.

 
Ce sport a des impacts directs sur la faune et la flore des Îles-de-la-Madeleine.

C’est des impacts qui peuvent être assez variés selon l’utilisation qu’on fait du territoire. On peut observer des perturbations au niveau des accès près des plans d’eau, on peut aussi observer des dérangements des oiseaux qui sont tout le tour des plans d’eau et sur les plages, explique Mélanie Bourgeois.

Afin de limiter ces conséquences, Karine Rioux suggère aux pratiquants de kitesurf de stationner leur véhicule loin des milieux humides et se de tenir loin des îlots où il pourrait y avoir des espèces menacées et des baigneurs.

Judith Landry soutient que les adeptes de ce sport sont très réceptifs aux affiches de sensibilisations qui ont été installées à divers endroits sur l’archipel.

« Si on commence à réfléchir qu’il y a d’autres utilisateurs, qu’il y a de la vie, de la faune, de la flore, ça va aller mieux. » —  Juith Landry, Association kite des Îles

Des travaux ont d’ailleurs été réalisés la semaine dernière au parc Fred Jomphe dans la lagune de Havre-Aubert, un des endroits les plus fréquentés pour le kitesurf. Le stationnement a été repensé et le secteur a été balisé dans le but de protéger la faune et la flore.

On a surtout essayé de limiter les accès sur la pointe, là où il y avait passage de véhicules. On a reculé la limite où les véhicules pouvaient se rendre, précise Karine Rioux.

Elle ajoute que ce nouvel aménagement facilite les déplacements des usagers sur place.


  Cohabitation kitesurf et nature


 

 

LA UNE : Du kitesurf à l’île du Havre Aubert, dans l’archipel des îles de la Madeleine (archives).PHOTO : Getty Images / LanaCanada





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X