Actualité Capture d’écran, le 2021-07-15 à 08.16.49

Publié le 15 juillet 2021 | par Radio-Canada

0

Le centre d’hébergement temporaire est ouvert aux Îles-de-la-Madeleine


Pour en savoir plus

Les Madelinots qui se sont retrouvés sans logis pour la saison estivale peuvent désormais s’installer au centre d’hébergement temporaire des Îles-de-la-Madeleine.

 

Le site a récemment été mis en place avec la collaboration de la Croix-Rouge canadienne pour répondre aux besoins urgents découlant de la pénurie de logements dans l’archipel qui découle, notamment, du phénomène d’évictions estivales. Bien des propriétaires louent les maisons aux touristes l’été, laissant les locataires sans logement.

Le centre a été aménagé par de nombreux partenaires locaux et des bénévoles au deuxième étage de l’ancien aréna de Havre-aux-Maisons.

Il y a déjà quelqu’un qui [loge] là, indique la directrice générale par intérim de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Danielle Hubert, qui souhaite que la dignité des personnes hébergées soit préservée.

Cinq unités pouvant accueillir autant de bulles familiales ont été créées; elles pourront accueillir simultanément de 15 à 20 personnes. Il sera néanmoins possible de s’adapter à la demande en cours de route.

Capture d’écran, le 2021-07-15 à 08.17.46

Voici l’aire commune aménagée pour les résidents du site d’hébergement temporaire PHOTO : GRACIEUSETÉ DE LA MUNICIPALITÉ DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE

Si jamais il y avait un besoin, la Croix-Rouge nous a expliqué comment faire, même dans la période dans laquelle on vit actuellement, pour accueillir d’autres personnes. On serait capables de le faire, ajoute Mme Hubert.

Le centre d’hébergement, qui comprend une aire commune, une cuisine, des toilettes et des douches, sera ouvert jusqu’au 15 septembre. Après ça, les gens qui sont là devront [trouver] une autre solution, ajoute Danielle Hubert, précisant que le site devra être absolument démantelé à cette date.

Les responsables assurent que les personnes qui avaient exprimé un besoin en termes de logement auprès du Comité d’action pour le logement des Îles-de-la-Madeleine, mis sur pied en mai dernier par le député provincial Joël Arseneau, ont toutes été contactées. Treize foyers figuraient toujours sur sa liste.

En séance régulière de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine mardi soir, le maire Jonathan Lapierre a invité les personnes dans le besoin à bénéficier des services du centre d’hébergement temporaire.

«Est-ce que c’est l’idéal? Entre vous et moi, non. Est-ce que c’est mieux que d’être à la rue? Entre vous et moi, oui.» – Une citation de :Jonathan Lapierre, président de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine et maire des Îles-de-la-Madeleine

Lors de cette réunion, l’élu a d’ailleurs souligné le travail hallucinant des partenaires locaux qui a permis de rendre rapidement accessible un espace accueillant et salubre.

Appelée à prêter main-forte, la Croix-Rouge canadienne a fourni du matériel, notamment des lits de camp et de la literie. L’organisme, qui a contribué à l’aménagement du centre, viendra également démanteler le site après sa fermeture.

Un processus confidentiel

Le service de dernier recours pour lequel la Municipalité a prévu un budget d’environ 25 000 $ est accessible gratuitement. Toutefois, il n’est offert qu’aux résidents de l’archipel.

Les personnes désirant en bénéficier doivent contacter le CSLC de Cap-aux-Meules afin de savoir si elles y sont admissibles. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles assure que le processus est un confidentiel.

Celui-ci a été pensé pour éviter la stigmatisation et pour s’assurer que les demandeurs soient accueillis dans le plus grand respect. C’est pour ça qu’on oriente [les gens] vers la porte d’entrée du CSLC, mentionne la présidente-directrice générale du CISSS des Îles, Jasmine Martineau.

Elle ajoute que pour favoriser une cohabitation harmonieuse, les résidents du site temporaire devront s’engager par écrit à respecter certaines règles.

Le comité de coordination du centre d’hébergement temporaire prévoit par ailleurs dresser un bilan de l’occupation des lieux lors de sa fermeture à la mi-septembre.

Un comité permanent

Lors de la séance municipale de mardi soir, la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine a entériné la création d’un comité permanent dédié à la question du logement sur l’archipel.

Le premier mandat de ce comité sera de prendre connaissance et de commenter les conclusions d’une étude réalisée ce printemps qui portait sur le marché locatif madelinot. Ces résultats seront déposés lors de la séance du 10 août prochain.

Le comité sur le logement aura également comme mandat d’accompagner l’équipe municipale dans les réflexions entourant l’élaboration d’une stratégie en habitation et un plan d‘action avec des propositions à court et long terme, qui seront déposés [en] 2022, explique la mairesse de Grosse-Île, Rose Elmonde Clarke.

Le maire Lapierre rappelle que relever les défis reliés au logement ne pourra pas se faire à court terme et que le problème demeure complexe. Le comité devrait permettre d’aborder la situation de façon très largeOn est déterminés à amener des solutions concrètes pour le logement aux Îles, mentionne l’élu.

Le comité est notamment composé de membres de l’équipe municipale et du réseau de la santé. Des représentants du domaine de l’habitation et de la sphère communautaire y siégeront aussi.

Le Comité d’action pour le logement des Îles-de-la-Madeleine du député Arseneau a mis fin à ses activités après les six semaines prévues, la semaine dernière.

Un nouvel incitatif désormais en vigueur

La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine a par ailleurs entériné un règlement, mardi soir, rendant accessible un nouvel incitatif financier. Il vise à favoriser la signature de baux à long terme ainsi que la location à court terme destinée aux travailleurs. Une enveloppe de 100 000 $ est prévue à cet effet.

Les personnes peuvent aller chercher entre 1000 $ et 5000 $ sur une base annuelle en contributions non remboursables, résume le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre. Depuis l’annonce de ce nouveau programme, plus de 40 demandes d‘information ont été reçues par l’administration municipale.

Plusieurs autres incitatifs ont été proposés par la Municipalité au cours des dernières années afin de favoriser la création de nouvelles unités locatives.

LA UNE : L’une des cinq salles aménagées au deuxième étage de l’ancien aréna de Havre-aux-Maisons. L’une d’elles était déjà occupée mercredi matin. PHOTO : GRACIEUSETÉ DE LA MUNICIPALITÉ DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X