Actualité 26 septembre 2021-14h00m-7

Publié le 27 septembre 2021 | par Webmestre

0

Le député Joël Arseneau honore quatre Madeliniennes et Madelinots



Pour une troisième année, le député Joël Arseneau a décerné la médaille de l’Assemblée nationale à des Madelinots et Madeliniennes d’exception, et ce, en reconnaissance de leur engagement auprès de notre communauté insulaire. « Que ce soit dans le domaine de la santé, l’enferment envers les enfants ou les aînés, du développement communautaire ou de la culture, les quatre personnes auxquels nous rendons hommage aujourd’hui méritent la reconnaissance de toute notre population », a soutenu l’élu.

Ainsi, Mme Hélène Decoste, M. Roméo Deraspe, Soeur Amabilis Deveau et M. Georges Langford se sont vu remettre la médaille de l’Assemblée nationale afin de souligner leur remarquable contribution au milieu de vie madelinot. C’est lors d’une cérémonie officielle, au Domaine du Vieux Couvent de Havre-aux-Maisons, dimanche, que les récipiendaires ont reçu cet honneur, accompagnés de leurs proches.

Il est important de souligner les grandes réalisations des membres de notre communauté pour notre communauté, estime le député Joël Arseneau. « Je salue l’engagement et le dévouement exceptionnel de ces Madelinots et Madeliniennes. Ces gens contribuent grandement au développement de notre collectivité insulaire », souligne l’élu.

  • Le député Joël Arseneau décerne la médaille de l’Assemblée nationale à quatre Madelinots et Madeliniennes ;
  • Le député organise l’événement pour une troisième année consécutive ;
  • Mme Hélène Decoste, M. Roméo Deraspe, Soeur Amabilis Deveau et M. Georges Langford ont reçu la médaille lors d’une cérémonie au Domaine du Vieux-Couvent ;
  • L’engagement de ces gens a largement contribué au dynamisme, à la vitalité et au développement de notre communauté insulaire.

« Les récipiendaires de la médaille de l’Assemblée nationale sont de véritables modèles pour notre communauté insulaire. Ils méritent toute la reconnaissance des gens des Îles-de-la-Madeleine. Je suis fier de décerner à mes
concitoyennes et concitoyens cette marque de distinction, et ce, au nom de tous les Madelinots, » a poursuivi Joël Arseneau.

Les médailles de l’Assemblée nationale du Québec sont décernées par le président de l’Assemblée ou par l’un des 125 députés à des personnalités québécoises, canadiennes ou étrangères méritant la reconnaissance des députés de l’Assemblée et de la population du Québec.

L’attribution des médailles est régie par une politique établie en 2001 et adoptée par l’Assemblée en avril 2002. Un registre permanent des récipiendaires existe depuis mars 2001.


242782537_6286429914763874_9173431592045673575_nHélène Decoste
Hélène Decoste est la 4e d’une famille de 5 enfants. Chez elle, l’accueil, le sens du service et du partage, la famille, la musique et l’amour des Îles sont à l’honneur ! Elle a grandi à Fatima avec ses parents et ses deux soeurs, Diane et Sylvie, et deux frères, François et André. Outre sa carrière dans le milieu scolaire, aux Îles, on connaît beaucoup Hélène pour son amour des enfants. La cause des enfants, encore les enfants, toujours les enfants guide sa vie. Elle se dit impressionnée par la grande résilience des Enfants Soleil et de leurs parents — nous le sommes tous. Faire partie de leur parcours d’Enfant Soleil est un grand privilège, selon Hélène. Eh bien, la population de l’archipel est elle-même privilégiée de pouvoir compter sur des citoyens et citoyennes engagés comme celle qu’on honore à l’instant. Cette année a marqué son départ à la retraite après une longue et fructueuse carrière en enseignement. Mais, tant et aussi longtemps que des enfants auront besoin d’un coup de main, tant qu’on devra les aider à aller mieux, à se sentir mieux, à redonner un brin de réconfort et d’espoir aux parents, Hélène sera là, avec Opération Enfant Soleil. Ainsi, « pour son dévouement à la cause des enfants malades, pour les rayons de soleil et d’espoir offerts aux familles des Îles », nous lui décernons la médaille de l’Assemblée nationale.


242789143_6286429941430538_8661642983031992667_nRoméo Deraspe
Quiconque connaît Roméo Deraspe sait qu’il est dévoué à sa communauté. Il a consacré une grande partie de sa carrière au service de son prochain. Titulaire d’un baccalauréat spécialisée en administration de l’Université du Québec à Chicoutimi, c’est dans le domaine de la santé que Roméo s’est démarqué dans l’archipel au fil des ans, entre le Centre de santé de l’archipel, le CLSC des Îles et plus récemment à la direction d’une entreprise d’économie sociale en aide à domicile. Depuis 17 ans maintenant, il est directeur général de la Corporation de services d’aide à domicile l’Essentiel, que nous connaissons tous. Impossible de passer sous silence cet engagement qui, au fil du temps, a bénéficié à bon nombre de personnes aînées des Îles-de-la-Madeleine, ainsi qu’à leurs familles. Donc, « pour sa contribution au mieux-être des gens des Îles en santé, au soutien à domicile et à promouvoir l’économie sociale », je suis heureux de décerner
la médaille de l’Assemblée nationale à monsieur Roméo Deraspe.


242596712_6286429698097229_1958389798173006550_nAmabilis Deveau
C’est à Bassin qu’Amabilis Deveau a vu le jour. Fille d’Elzéar Deveau et de Madeleine Leblanc, elle a été élevée dans une famille de 12 enfants. Elle a été enseignante de profession. Puis, comme bien des Madelinots et Madeliniennes, Soeur Amabilis a quitté ses Îles pour suivre son parcours. Elle est devenue religieuse de la Congrégation Notre-Dame de Montréal. Pendant près de 30 ans, toujours avec des personnes du milieu et des partenaires, Soeur Amabilis a travaillé en
paroisse et pour des causes sociales : réparation de maisons, construction d’un jardin d’enfant, clinique de santé, enfin dans ce qui pouvait aider les personnes à se prendre en main et à vivre debout. C’est ce qu’elle appelle de l’éducation libératrice. Ses Îles l’ont rappelé au bercail en 2006 alors qu’elle s’établit à Grande-Entrée. Les jeunes familles, la Maison des jeunes, l’école restent toujours pour elle d’une très grande importance. C’est donc « pour son dévouement
envers sa communauté, de l’Amérique centrale jusqu’au village de la Grande-Entrée » que je suis fier de remettre à Soeur Amabilis Deveau la médaille de l’Assemblée nationale du Québec.


242694705_6286429801430552_6683577482670954309_nGeorges Langford
Cet auteur-compositeur-interprète bien de chez-nous fait partie de nos partys de famille depuis plus d’un demisiècle. Georges Langford n’est pas qu’un chansonnier. Il est aussi écrivain et poète. Il a publié L’Anse-aux-Demoiselles en 1985 aux éditions Leméac. En 1992, Le premier voyageur a été publié par la maison d’édition Hexagone, oeuvre pour laquelle il a reçu le prix littéraire Jovette-Bernier remis par le Salon du livre de Rimouski. En 2001, Georges Langford est récompensé pour l’ensemble de son oeuvre par le Grand prix du festival international de poésie Ronald-Gasparic en Roumanie. En 2015, la Société Nationale de l’Acadie lui décerne la Médaille Léger-Comeau, la plus haute distinction offerte par le peuple acadien. Ses poésies ont résonné au-delà du golfe, jusque dans la métropole et son oeuvre s’est installée dans les foyers du Québec et même du monde avec son « Frigidaire », dont nous sommes toujours aussi fiers. En tant que député des Îles-de-la-Madeleine, je suis très fier de décerner à Georges Langford la médaille de l’Assemblée nationale « pour l’ensemble de son oeuvre, à mettre en mots et en musique les accents, la culture et le quotidien des Madelinots. »

LA UNE : De g. à d. : Georges Langford, auteur-compositeur-interprète ; Hélène Decoste, coordonnatrice – Opération Enfant Soleil ; Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine ; Sœur Amabilis Deveau, Religieuse – missionnaire et bénévole ; Roméo Deraspe, directeur général – Corporation l’Essentiel
Source : Bureau du député des Îles-de-la-Madeleine


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X