[VIDÉO] William Dubourg naturalise les crustacés

William Dubourg est un artisan d’art quasiment unique en son genre. Il a choisi un domaine peu exploré: la naturalisation d’espèces animales et plus précisément des crustacés.

Pour cela il utilise une méthode peu pratiquée: les éclatés. Ses créations sont aujourd’hui plébiscitées, notamment par les magasins haut de gamme.

Et si William était en train de changer l’image de la taxidermie?


Screen Shot 2022-02-28 at 10.04.00 AM

Un « éclaté » de homard, l’une des pièces favorites de William Dubourg • © Jackie Maugère

Étudiant, William se passionne pour les Beaux Arts. Il entre à l’école de Rennes et termine le cursus. Il va ensuite s’éloigner de la création pour se lancer dans l’organisation d’événements. Mais il y a quelques années, l’envie de fabriquer de ses mains des pièces originales le rattrape. William veut être artisan d’art.

Il choisit un domaine peu exploré : la naturalisation d’espèces animales, et plus précisément des crustacés. Aujourd’hui, ses créations sont recherchées, notamment comme objet décoratifs dans des magasins de luxe. En explorant des méthodes de naturalisation jusqu’alors peu connues, William change l’image que l’on peut avoir de la taxidermie.

Les éclatés : Anatomiste français du XIXe siècle, Edmé François Chauvot de Beauchêne conçoit une technique de présentation éclatée des squelettes internes et externes afin d’en montrer les séparations, les sutures et les articulations. Cette méthode, qui consiste à fixer les différents éléments sur des tiges de laiton, est nommée « éclaté à la Beauchêne », et compose de spectaculaires pièces de taxidermie.

© France 3 Bretagne


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X