Acadie 10_sm_capitaineacadieexpo

Publié le 6 avril 2022 | par acadienouvelle

0

ACADIE NOUVELLE : Le monde de Capitaine Acadie s’installe dans une exposition à Ottawa


Un article original de

Capitaine Acadie débarque à Ottawa dans une nouvelle forme, soit celle d’une exposition conjuguant illustrations, séquences animées en 3D et artefacts. Les créateurs de la bande dessinée souhaitent ainsi offrir une nouvelle expérience aux amateurs du superhéros acadien.


ARTS ET SPECTACLES – Sylvie Mousseau


«C’est le fun d’avoir un livre dans ses mains, de regarder avec le téléphone et de voir de petites choses qui bougent ici et là, mais de voir ça grandeur nature avec un personnage de 7 pieds de haut et de vivre cette expérience-là dans un espace, on trouvait ça encore plus fort», a expliqué Dany Bouffard cocréateur de Capitaine Acadie.

Trois ans après la création du premier numéro de la bande dessinée, une exposition voit enfin le jour, permettant ainsi de pousser plus loin l’expérience, estime le bédéiste. Elle rassemble des créations des trois tomes et d’autres illustrations inédites.

«Elle amène les visiteurs à découvrir le personnage, les ennemis, les régions acadiennes et le travail de Bedecomics dans l’univers graphique du superhéros acadien. Le tout s’agence dans une expérience visuelle mélangeant 2D, 3D et univers numérique.»

Présentée au Muséoparc Vanier, dans la capitale nationale, jusqu’en septembre. L’exposition est le résultat des trois dernières années de travail. L’équipe des studios Bedecomics a créé trois numéros de Capitaine Acadie, le premier se déroulant à Shediac, le second à Ottawa et le troisième aux Îles-de-la-Madeleine, région d’origine des bédéistes Daniel et Dany Bouffard.

L’exposition qui rassemble 22 panneaux de 4 pieds par 8 pieds offre l’occasion aux visiteurs de découvrir l’Acadie, mentionne le créateur.

«On a une belle carte de l’Acadie en rentrant, avec le positionnement des régions acadiennes en Atlantique. On a de la réalité augmentée qu’on fait embarquer par dessus cette carte comme une vidéo qui parle un peu de la Déportation.»

La technologie de la réalité augmentée est la même que celle qui a été utilisée pour les deux derniers tomes de la bande dessinée.

«Si on fait un 32 pages, on est capable d’ajouter 12 vidéos par dessus. Il n’y a pas de limite de temps. On va vraiment ajouter des couches d’information par-dessus la bande dessinée, ça fait que ça nous permet de découvrir des éléments supplémentaires.»

Par exemple, dans le numéro sur Ottawa, on peut visiter l’intérieur du Parlement à l’aide de cette technologie 3D. Les créateurs peuvent ainsi intégrer dans les illustrations des vidéos de musique acadienne, de l’information sur la culture, des recettes, bref tout ce qui permet de documenter l’Acadie et de bonifier le contenu sans nuire au récit.

L’exposition comprend une quinzaine d’interactions en 3D, qui peuvent être visionnées à l’aide d’un téléphone intelligent.

«On peut voir carrément par exemple, l’ennemi juré de Capitaine Acadie, on le voit vraiment apparaître par-dessus le panneau en 3D, on peut pratiquement faire le tour du personnage. On a le vaisseau qui apparaît et tourne dans les airs en avant du panneau quand on regarde nos téléphones intelligents. C’est la même technologie que les bandes dessinées, mais on l’a peut-être amenée un petit peu plus loin.»

Des projets

Présentée depuis quelques jours à Ottawa, il semble y avoir un bel impact, au dire de Dany Bouffard.

«C’est coloré, c’est vivant, il y a de belles illustrations, il y a des choses inédites et il y a même des artefacts, des figurines et l’amulette que Capitaine Acadie a découverte sur la plage de Shediac.»

Les créateurs ont quelques projets dans leur mire. Ils souhaiteraient faire voyager l’exposition dans d’autres régions. Ils ont d’ailleurs deux projets en Atlantique et à l’international, mais rien n’est encore confirmé. Ils envisagent de faire paraître un nouveau numéro au début de 2023.

«Nous avons l’ambition que cette exposition voyage et qu’elle évolue. […] On déplacerait l’exposition avec l’arrivée d’un prochain tome.»

Leur objectif demeure de publier éventuellement un album par région acadienne. Capitaine Acadie raconte l’histoire de Gabriel Lajeunesse, un étudiant de l’Université de Moncton, vivant à Shediac qui, après avoir découvert une amulette magique sur la plage, se transforme en superhéros, une sorte de justicier qui défend les communautés francophones et acadiennes.

LA UNE : L’Univers de Capitaine Acadie est présentée dans une exposition à Ottawa. – Gracieuseté: Studio Bedecomics





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X