Actualité Capture d’écran 2022-05-10 à 14.19.50

Publié le 10 mai 2022 | par Radio-Canada

0

Nouvelle-Écosse : Les restaurateurs veulent rassurer les amateurs de homard


Pour en savoir plus

Le crustacé emblématique de la Nouvelle-Écosse restera sur les menus malgré des prix élevés, assure l’association des restaurateurs de la province.

Alors que le homard coûte un peu plus de 10 $ la livre, Pierre Boissonnault, propriétaire du restaurant École dans l’Anse Resto sur Mer, à l’Anse-des-Belliveau, à la Baie Sainte-Marie, n’est pas inquiet.

Si les prix tombent à la normale, comme 6, 7 ou 8 piasses la livre, on devrait pouvoir faire un lobster roll alentour de 18 à 20 $, dit-il.

Cela resterait un prix élevé, mais suffisant pour attirer les clients cet été, selon lui.

« C’est important d’avoir le homard pour faire revenir les touristes à un prix abordable. » — Une citation de  Pierre Boissonnault, propriétaire du restaurant École dans l’Anse Resto sur Mer

Capture d’écran 2022-05-10 à 14.19.58

Le directeur général de l’association des restaurateurs de la Nouvelle-Écosse, Gordon Stewart, partage son optimisme.

D’après lui, l’ouverture de la pêche au homard au nord des provinces maritimes devrait alléger la pression sur les restaurateurs et, par conséquent, leurs clients.

Il va y avoir un surplus de homards donc nous nous attendons à ce que les prix retombent, dit-il.

Par ailleurs, il croit à l’attachement des Canadiens aux produits locaux et frais comme le homard.

Parce que les produits de la mer proviennent du marché local, qui est plus facile d’accès, je pense que nous en verrons de plus en plus sur les menus, dit-il.

LA UNE : Le homard sera à la carte cet été, croit l’association des restaurateurs de la Nouvelle-Écosse. PHOTO : GRACIEUSETÉ SIMON PROULX.

PAR Adrien Blanc





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X