Actualité Capture d’écran, le 2022-05-24 à 18.44.55

Publié le 24 mai 2022 | par Radio-Canada

0

Plusieurs cas de grippe aviaire confirmés chez des fous de Bassan aux Îles-de-la-Madeleine


Pour en savoir plus

Plusieurs cas de grippe aviaire ont été confirmés chez des fous de Bassan trouvés morts aux Îles-de-la-Madeleine, selon les informations obtenues mardi après-midi par le maire des Îles, Jonathan Lapierre.

Le maire des Îles, Jonathan Lapierre, affirme s’être fait confirmer l’information par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) mardi après-midi.

Le matin même, il avait pourtant reçu une information selon laquelle les premières analyses révélaient que la grippe aviaire n’était pas en cause dans la mortalité des fous de Bassan.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs n’a pas donné suite à nos demandes répétées à ce sujet.

Après la confirmation d’un premier cas de grippe aviaire en Gaspésie, la possibilité que les fous de Bassan en soient infectés en inquiétait plusieurs aux Îles.

« On parle de plusieurs centaines d’oiseaux, probablement tout près d’un millier de fous de Bassan retrouvés sur les côtes des Îles depuis une dizaine de jours. » — Une citation de  Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

Par ailleurs, pendant que les analyses sont menées en laboratoire, les carcasses s’accumulent sur les plages de l’archipel. Le maire attend toujours qu’un ministère puisse lui confirmer qui est responsable de la gestion de ces oiseaux contaminés.

Capture d’écran, le 2022-05-24 à 18.45.13

Ça dépasse largement notre mission de base à la Municipalité. On ne peut pas envoyer des employés parcourir 300 km de plage à la recherche d’oiseaux morts sans savoir de quoi il en retourne et surtout, comment en disposer, souligne M. Lapierre.

« Ça relève de qui directement? Qui va se charger de faire un suivi sur la nature des décès et la gestion de ces oiseaux-là? On a lancé des appels dans à peu près tous les ministères, tous les organismes paragouvernementaux, on leur pose les mêmes questions, mais on attend des réponses. » — Une citation de  Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

Le maire dit comprendre l’inquiétude de la population face à cette situation, mais rappelle que, selon la santé publique, le phénomène ne pose pas de risque pour la santé des humains.

Il demande tout de même à Québec de ne pas prendre la situation à la légère et de dépêcher des experts aux Îles pour gérer la situation.

LA UNE : Depuis une dizaine de jours, les Madelinots aperçoivent des centaines de carcasses de fous de Bassan sur les plages des Îles-de-la-Madeleine (archives).PHOTO : VÉRONIQUE ST-ONGE
PAR Catherine Poisson





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X