Actualité karlheinz_eckhardt-eckhardt-IpMs8teMex0-unsplash

Publié le 18 mai 2022 | par La Voix Acadienne

0

Sommet sur les phoques dès l’automne


Un article original de

La ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Joyce Murray, a annoncé que Pêches et Océans Canada organisera un Sommet sur les phoques cet automne à St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador, ce qui répond à l’une des neuf recommandations formulées par le groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique.

Ce Sommet élargira la mobilisation sur les phoques de l’Atlantique et facilitera la collaboration et les discussions entre les scientifiques, les membres de l’industrie de la pêche commerciale, les groupes autochtones, les représentants des provinces et des territoires, le milieu universitaire, les intervenants, et les organisations non gouvernementales de l’environnement sur la science, le développement du marché et les approches de gestion.

citation

Le Sommet constitue une étape importante pour donner suite aux recommandations formulées dans un rapport soumis à Pêches et Océans Canada par le groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique. Le rapport formule huit autres recommandations au Ministère concernant ses priorités en matière de recherche scientifique sur les phoques de l’Atlantique, les possibilités d’accroître la participation de l’industrie de la pêche aux projets scientifiques sur les phoques, et les moyens de mieux communiquer les résultats scientifiques à l’industrie de la pêche. Cela comprend l’ajout d’une section sur les répercussions des phoques dans les plans de reconstitution des stocks de poissons, et les plans de gestion intégrée des pêches, le cas échéant.

Si un pêcheur est intéressé à acquérir un permis de chasse au phoque à des fins commerciales, il peut obtenir un permis de Pêches et Océans Canada, et une formation pour une somme modique. Le Ministère explorera les possibilités avec les intervenants et les partenaires, y compris d’autres ministères et organismes gouvernementaux, pour développer davantage le marché des produits canadiens dérivés du phoque, et continuera de faire progresser ses recherches scientifiques sur les phoques, en s’inspirant des recommandations du groupe de travail.

Source : Pêches et Océans Canada
PHOTO : Karlheinz Eckhardt Eckhardt, Unplash





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X