Actualité Capture d’écran 2022-09-20 à 15.04.58

Publié le 20 septembre 2022 | par Radio-Canada

0

Tourisme, éducation et immigration au menu de la 21e journée de campagne électorale


Pour en savoir plus

Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) aux Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, a présenté ses propositions en matière de tourisme et d’immigration, tandis que le candidat du Parti québécois (PQ) dans Bonaventure, Alexis Deschênes, a déploré le manque d’enseignants dans sa circonscription, notamment à Chandler, où il a présenté ses promesses électorales sur le sujet.

Attirer et retenir les immigrants aux Îles

Jonathan Lapierre s’engage à favoriser la venue de nouveaux arrivants en améliorant les services, tant publics que privés, s’il remporte les suffrages le 3 octobre prochain.

Le candidat caquiste dit vouloir travailler de concert avec les intervenants madelinots afin de soutenir les initiatives locales qui permettront de mieux accueillir les nouveaux arrivants.

Il compte sur la régionalisation de l’immigration pour pallier le manque de main-d’œuvre aux Îles.

Nous, ce qu’on cherche, c’est de bien accueillir, de bien intégrer les gens. Ça prend un service d’accueil des nouveaux arrivants, ça prend une stratégie d’attraction, deux outils que nous avons maintenant à la disposition de la communauté des Îles, indique-t-il.

« Je vais me faire le porte-parole de la communauté des Îles au sein de l’appareil gouvernemental. » — Une citation de  Jonathan Lapierre, candidat de la CAQ aux Îles-de-la-Madeleine

Équilibre entre tourisme et vivre-ensemble

Par ailleurs, Jonathan Lapierre a également plaidé en faveur d’un développement touristique qui tiendra compte de la capacité d’accueil des Îles et qui misera sur la qualité du rapport entre visiteurs et visités.

Il croit qu’un point d’équilibre doit être trouvé entre une industrie touristique saine et en santé et le vivre-ensemble dans la communauté des Îles.

Capture d’écran 2022-09-20 à 15.05.05

Je pense que si on fait bien les choses, si on se parle – ce qui n’a pas toujours été le cas au cours des quatre dernières années entre les différents partenaires –, je me propose d’être celui que j’ai été au cours des dernières années : un rassembleur, celui qui concerte les gens avant d’agir. Donc, si on continue à travailler de cette façon-là, je suis convaincu qu’on va tous y trouver notre compte, promet-il.

Jonathan Lapierre rappelle l’engagement d’un futur gouvernement de la CAQ qui permettra à l’archipel de profiter de la création du fonds de 1,8 milliard de dollars pour faciliter l’accès à des logements abordables au Québec.

François Legault en a récemment fait l’annonce.

Plus de flexibilité en éducation, demande le PQ

Le candidat pour le Parti québécois dans Bonaventure a présenté lundi matin ses promesses en matière d’éducation.

En conférence de presse, Alexis Deschênes a déploré le fait que des élèves de la polyvalente de Chandler n’aient pas de cours de français en raison d’un manque de professeurs.

Il souligne qu’un gouvernement du Parti québécois, s’il était porté au pouvoir, investirait 200 millions de dollars supplémentaires dans ce domaine afin notamment d’offrir de meilleures conditions de travail.

La CAQ s’est égarée depuis son élection. Au lieu de faire des réformes de structure, ils auraient dû améliorer les conditions de travail des enseignants. Le ministre [sortant] de l’Éducation, [Jean-François Roberge], a attendu jusqu’à juin 2022 pour annoncer des mesures pour l’éducation. S’ils avaient agi dès le début de leur mandat, en 2018, je pense qu’aujourd’hui, on n’en serait pas là et qu’il y a des jeunes à Chandler qui auraient déjà un enseignant de français, avance-t-il.

Capture d’écran 2022-09-20 à 15.05.12

Le candidat péquiste demande plus de flexibilité à la fois dans les instances gouvernementales et dans le système d’éducation pour pallier le manque de main-d’œuvre.

Nouvelles candidatures

Trois candidats s’ajoutent en vue des élections du 3 octobre prochain dans deux circonscriptions de la région.

Jocelyn Rioux briguera les suffrages sous la bannière de Climat Québec dans Bonaventure. Il a été candidat du Parti vert lors des élections fédérales de 2019 dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques. M. Rioux est membre de la Nation métisse du Soleil levant, un organisme gaspésien qui regroupe plus de 15 000 membres.

Par ailleurs, le parti L’union fait la force présente Madeleine Rose dans Matane-Matapédia et Anne-Marie Lauzon dans Bonaventure. Ce parti dit s’être donné pour mission de redonner le pouvoir au peuple avec une démocratie participative et non représentative.

Les listes de candidats aux élections sont finales depuis le 17 septembre à 14 h.

LA UNE : Des candidats de la CAQ et du PQ ont dévoilé des engagements notamment en matière de tourisme (archives). PHOTO : RADIO-CANADA / LUC MANUEL SOARES
PAR Pierre Chapdelaine de Montvalon avec les informations de Roxanne Langlois





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X