Affaires Coop2

Publié le 14 août 2019 | par Chambre de commerce des Îles

0

DES ENTREPRISES ENCORE EN CROISSANCE, MAIS UNE PRESSION DE PLUS EN PLUS FORTE


Écouter l’entrevue à Radio-Canada
Voir la nouvelle à CFIM
Écouter l’entrevue à CFIM

La Chambre de commerce des Îles, dans une consultation rapide de ses membres tenue dans les premiers jours d’août, a posé quelques questions dans le but de connaître la situation des entreprises de l’archipel en milieu d’année, au cœur de la saison touristique.

Plus de 60 personnes ont répondu aux questions.

De façon générale, l’embellie amorcée en 2015 se poursuit en 2019. Ce constat ne surprendra personne.

Pour la grande majorité des répondants, le chiffre d’affaires de leur entreprise, de janvier à juin 2019, a été supérieur ou comparable à 2018. On se rappellera que pour la plupart d’entre eux, les 3 ou 4 dernières années affichaient déjà une croissance du chiffre d’affaires.

Comparativement à l’année 2018, le chiffre d’affaires de mon entreprise, pour la période allant du 1er janvier 2019 au 30 juin 2019, à:

Le mois de juin et, particulièrement, le mois de juillet ont été des mois de croissance pour ces entreprises.

Les répondants sont optimistes quant à la croissance du chiffre d’affaires de leur entreprise pour l’ensemble de l’année 2019. Plus de la moitié d’entre eux anticipent une croissance de leur chiffre d’affaires en 2019, alors que seulement un répondant sur dix prévoit un chiffre d’affaires de son entreprise inférieur à 2018. La proportion est un peu moins forte, même si elle est très encourageante, en ce qui a trait aux anticipations de profits pour l’année 2019.

De façon générale, j’anticipe que le chiffre d’affaires de mon entreprise en 2019 sera:

Image-1B

De façon générale, j’anticipe que les profits de mon entreprise en 2019 seront:

Image-1C

La question n’était pas posée dans cette consultation, mais il est raisonnable de penser que l’augmentation du coût de la main-d’œuvre (on y revient plus tard) empêche certaines entreprises de profiter pleinement de l’augmentation de leur chiffre d’affaires.

En contrepartie, plus du tiers des répondants estiment ne pas disposer de la main-d’œuvre nécessaire pour l’exploitation normale de ses activités en période estivale.

Mon entreprise dispose de la main-d’œuvre nécessaire pour l’exploitation normale de ses activités en période estivale.

Image-1D

Ces entreprises auraient besoin, selon les réponses reçues, de 2 à 5 employés additionnels pour combler les besoins.

Heureusement, peu d’entreprises répondantes ont dû réduire leurs activités en raison du manque de main-d’œuvre. Par contre, il en a probablement résulté une pression accrue sur l’employeur et les employés présents.

Mon entreprise a dû réduire son activité (heures d’ouverture, abandon/réduction de certains produits ou services, etc.) en raison d’un manque de main-d’oeuvre.

Image-1ECependant, la rareté de main-d’œuvre a eu un impact sur les salaires offerts dans les entreprises. De nombreux répondants disent avoir dû majorer les salaires dans leur entreprise pour retenir ou recruter des employés.

La rareté de main-d’oeuvre a obligé mon entreprise à ajuster ses salaires à la hausse pour recruter/retenir des employés?

Image-1FEn conclusion, de façon générale, les entreprises ayant participé à cette consultation rapide se portent financièrement bien en 2019 et profitent de la croissance de l’activité économique vécue dans l’archipel depuis 3 ou 4 ans. Cependant, comme on le sait, la rareté de main-d’œuvre crée une pression de plus en plus forte sur les entreprises de l’archipel. La récurrence du phénomène inquiète. Certaines entreprises réussissent à s’adapter plus facilement que d’autres dans le recrutement et la rétention de leurs employés, dans leur capacité d’être un employeur attractif. Les autres devront prendre les moyens nécessaires si elles veulent demeurer compétitives.

**     La méthodologie de récolte et d’analyse de cette consultation ne rencontre pas les standards rigoureux d’un sondage. Il faut donc lire ce texte avec prudence. Cependant, il donne un bon aperçu de ce que pensent les gens d’affaires de l’archipel de la situation à cette période de l’année.

**     La Chambre de commerce des Îles remercie les membres qui ont répondu au questionnaire.

Comments

comments


À propos de l'auteur

Chambre de commerce des Îles

La Chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine est un regroupement de près de 225 membres, gens d’affaires des Îles. Elle a pour mission de veiller à la mise en place et au respect de conditions et d’infrastructures propices au développement économique de l’archipel, à la réussite de ses membres, et conséquemment, à la prospérité de la communauté madelinienne.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X