Émotions Eaux tumultueuses

Publié le 18 janvier 2016 | par Georges Gaudet

0

Il faut que je vous dise


Votre horoscope financier 2016

Eaux tumultueuses

Ça va brasser…

 C’est en sirotant un café dans un de ces fastfood bien connus que m’est venue l’idée de publier l’horoscope financier de votre signe astrologique. Alors, papier en main et prédictions financières de ces grandes maisons de la haute finance, voilà que je me suis mis à étudier l’aspect planétaire de la basse finance.

 Dans une province et un pays où les médecins spécialistes tuent notre système de santé, où les avocats tuent la justice, où les banques et les paradis fiscaux tuent notre économie, où les politiciens tuent la démocratie, où les ministres tuent l’éducation et où l’unique religion se résume en une croyance aveugle envers la sainte flanelle « pas mal effilochée », je vous assure que mon étude du ciel et la position des étoiles ne fut pas tellement compliquées à étudier.

 Alors, ça va comme ceci.

Janvier, février, mars et avril ne seront pas terribles sur le plan de vos rendements financiers, Lilith étant prête à vous expédier tous vos comptes de cartes de crédit portant sur vos dépenses des fêtes, Pluton ne sera pas en reste puisque votre compte de taxes va arriver en début février alors que vos T4 vont vite vous rappeler le montant d’impôts à payer pour l’année 2015. D’autres mauvaises surprises se pointeront à l’horizon au cours de ce premier quart de l’année. Augmentation des frais de garderie, prix du pétrole de plus en plus bas avec augmentation d’une bourse du carbone afin de graisser tous les petits amis de la pompe… pardon de la politique et ce directement pris dans le bouchon de votre réservoir d’essence. Pour les bénéficiaires de l’assurance-emploi, le printemps sera plus difficile, car le « trou noir » fera son apparition dans le ciel de Jupiter et l’on sait que les trous noirs, ça aspire même la lumière. Tout n’étant pas négatif, Mars en lune apportera quand même son lot de bonnes nouvelles. Il se pourrait que les Canadiens remontent la pente au classement et se glissent dans les séries éliminatoires, mais ne comptez quand même pas sur une coupe Stanley cette année. Il ne faut pas rêver quand même. Vous pourrez toujours vous consoler en regardant « Tout l’monde en parle » pour les intellos et ceux qui pensent l’être et « La Voix » pour les autres. Quant à ceux qui sont en Verseau, l’attrait d’une marge de crédit pourrait bien vous faire passer un petit 7 jours sur une plage de Cuba, ne sait-on jamais, surtout si votre « char » est « pogné » sous la neige dans l’espace de stationnement du voisin que vous haïssez comme la peste.

Mai, juin, juillet, août et septembre.

Le soleil en Jupiter vous ramènera à de meilleures dispositions. Le printemps aidant, du travail vous sera offert malgré votre volonté de vous dorer la couenne au soleil. Ce privilège n’est malheureusement réservé qu’à ceux qui ont de bonnes connexions avec les distributeurs de contrats ici et là dans la province. Évidemment, vous ne deviendrez pas riches, mais votre sort financier s’améliorera. La pêche, le tourisme, les accidents payants comme les feux de forêts, peut-être même les déversements de pétrole, seront propices à créer de l’emploi saisonnier pour tous ceux et celles qui ont ce besoin essentiel de travailler. Bien sûr, Justin viendra peut-être prendre un selfie avec vous dans un champ de patates ou de fraises afin de vous encourager à persévérer dans votre quête d’autonomie financière. Qui sait, même si ce n’est pas inscrit dans les astres, il viendra peut-être prendre des vacances aux Îles de la Madeleine, gonflant ainsi le potentiel touristique de tout l’archipel alors que Corridor ressources continuera de creuser dans le golfe du côté Terreneuvien à 60 milles de la Pointe de l’Est.

Octobre, novembre et décembre

Lilith, cette lune de Pluton sera de retour, malheureusement pour vous. Il faudra être sage et penser au long hiver qui viendra encore éroder le peu de surplus des derniers mois d’été. Si vous avez été sages, le Père Noël vous accordera certainement une marge de crédit un peu plus élevée sur vos cartes de plastique. Il est difficile de comprendre pourquoi cela serait impossible puisque les banques auront prêté à notre gouvernement fédéral un montant dépassant de dizaine de milliards de dollars notre capacité en tant que citoyens de payer la note. En fin octobre, des fantômes apparaîtront partout sur les routes et dans les villages les plus reculés de la province. Novembre sera froid et humide, mais en décembre, les cartes de crédit aidant, une belle illusion de richesse amènera des tas de cadeaux sous l’arbre de Noël, surtout pour les enfants et petits-enfants.

Ah oui, j’oubliais! –les vieux. Et bien, ils seront encore plus vieux et beaucoup de gens, dans leur course à la survie, les auront oubliés. Dans la nomenclature des signes astrologiques, je n’ai rien trouvé qui s’apparente aux vieux. De plus en plus, on leur fera sentir qu’ils sont de trop sans toutefois oser leur dire directement qu’ils sont la raison de notre monde fou d’aujourd’hui. Et pourtant! – au moins eux, ils savaient planter des patates et faire pousser des choux. Survivants de deux guerres mondiales, créateurs de notre politique de soins de santé, politiciens aux visions grandes comme le monde, il n’aura suffi que de quelques générations de Mosanto, de banquiers, de penseurs sans envergure et de gens d’une avidité sans limites, pour détruire presque tout ce qu’ils ont bâti. On aurait pu au moins légiférer sur une loi les exemptant de souffrances inutiles, mais non, nous nous apprêtons à les aider soit à se suicider ou à mourir tout bonnement.

Reste à espérer qu’une nouvelle génération issue des Macintosh et Window de ce monde trouve par ses calculs algorithmiques une ou des façons de nous rendre plus humains. Ce serait plutôt paradoxal qu’un jour, les robots soient les instruments qui pourraient nous rendre « plus humains ». Mais ça, les astres sont toujours muets là-dessus.

Bonne semaine à toutes et à tous… et surtout, ne croyez pas aux horoscopes.

Georges Gaudet

Comments

comments


À propos de l'auteur

Georges Gaudet

Chroniqueur indépendant, conférencier sur divers sujets, rédacteur de documents corporatifs, écrivain et artiste peintre quand il me reste du temps. Il tient un blog depuis des années intitulé Des mots, des bateaux et des pinceaux.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑