Émotions trou-de-memoire-1

Publié le 3 octobre 2016 | par Georges Gaudet

2

C’est la faute de l’acide acétylsalicylique


Trou de mémoire

trou-de-memoire-1*Drôle de titre me direz-vous et avec raison. N’empêche qu’il y a un lien dans tout ça. Permettez alors que j’explique.

Certaines personnes m’ont demandé pourquoi j’ai moins écrit sur mes blogues que par le passé. Disons que j’ai été victime d’une léthargie qui s’explique par une envie de fuir un monde dont l’avenir me paraît passablement sombre. C’est ainsi que je me suis consacré à un travail d’été sur un bateau de croisières et sur la remise en état d’un petit voilier pendant les jours de congés. Tout ceci m’amène au déclencheur, c’est-à-dire la goutte qui a fait déborder le vase. Il s’est agi d’à peine un petit entrefilet dans le fil des nouvelles quotidiennes et des journaux populaires.

La compagnie «Bayer» (fabriquant de l’aspirine bien connue et immense compagnie pharmaceutique) a au cours de l’été acquis la compagnie «Monsanto» pour la modique somme de 66 $ milliards de dollars US. Est-il utile de souligner ici que la compagnie Monsanto est un immense trust contrôlant la presque totalité du marché mondial de la production céréalière et grande distributrice des OGM (organismes génétiquement modifiés) imposés à des populations entières dans certaines parties du globe.

Pas 66 millions, mais 66 Milliards de dollars, soit de quoi en perdre le sens des mathématiques. Ceci veut donc dire une somme de dix fois 100 millions de dollars multipliés par 66 fois…et il se peut que je me trompe dans les chiffres, tellement c’est gros. Avec un chiffre comme ça, on pourrait nourrir un sacré bon nombre de déshérités et leur montrer à pêcher et cultiver des jardins communautaires bios pendant plusieurs années. Voilà le hic cependant! Et j’en veux particulièrement à nos fameux médias nationaux qui nous bombardent d’amusements de toutes sortes et de chroniques de chiens écrasés à «Sainte Étrette des meuh meuh» de ne pas avoir révélé ce fait mondial dangereux et sans précédents dans l’histoire du traitement des maladies et du lien qu’il peut y avoir avec la nourriture ingérée par une très grande partie de la population mondiale. Comme je l’ai lu dans un commentaire sur un réseau social, c’est donc dire que maintenant, une véritable puissance «mondiale» contrôle tout le processus de la création du cancer et de son traitement.  Si les naïfs croient que c’est une bonne chose et que les pharmaceutiques vont maintenant avoir accès au pourquoi de la maladie et pouvoir la traiter, ils sont effectivement naïfs et c’est certainement ce sur quoi compte ces grands acheteurs du véritable pouvoir. Quand on paye 66 milliards de dollars une compagnie comme Monsanto, on veut rentabiliser sa mise et quoi de mieux que de détenir les brevets des médicaments pour traiter la maladie que l’on contribue indirectement à créer?

Silence

Silence radio alors sur cette transaction. Silence radio sur tout ce qui se passe de véritablement important à l’échelle provinciale, nationale et tout autant planétaire. Par peur des poursuites (ce qui est justifiable) et c’est le moyen moderne de faire taire toute opposition médiatique, plus personne ne fouille dans les véritables dossiers qui feront ce que sera notre monde de demain. Au crépuscule de ma vie, cela m’attriste au plus haut point, surtout pour les générations futures. Une immense marée humaine fuit les horreurs de la guerre vers le nord, mais nos dirigeants mondiaux ont trouvé le moyen d’opposer encore la Russie et les USA par guerres locales planifiées, créant ainsi des massacres monstrueux et des fanatiques religieux prêts à tout pour justifier les horreurs qu’ils commettent. La désespérance à un nom et cela s’appelle la révolte. Il est des fois où l’on peut se demander si ce n’est pas exactement ce que souhaitent les «tireurs de ficelles». Il faut bien que les armes de guerre se vendent et comme la chair à canons devient de plus en plus rare par «drones interposés», quoi de mieux que de tuer, soit  par l’absence de voir son ennemi, soit par une mission au nom d’un Dieu cruel et sans pitié, soit par l’illusion d’une domination mondiale et pourquoi pas, par des maladies massives. Du haut de leurs tours d’ivoire, j’ai la profonde conviction «déjà affirmée anonymement» en certains canaux informatifs, que certains mégalomanes verraient bien une population mondiale passer de 7 milliards d’individus à 1,5 milliards. Ainsi, ils pourraient contrôler plus facilement les récalcitrants à la soumission et fini les marées humaines dont on ne sait quoi faire. Ce serait donc 15 millions de super nantis qui pourraient se chicaner entre eux en manipulant 1Milliard, 485 millions d’esclaves sur l’ensemble de la terre. Spéculations vous dites? – pure fiction?- peut-être et je le souhaite vraiment, car autrement, bye bye l’humanité pour les prochains siècles. Une «droppe» immense dans l’évolution humaine et tout à recommencer en passant par la reconquête de la liberté.

Québec-Canada

Nous ne sommes pas gros sur l’échiquier mondial, c’est vrai ! – mais avec notre propension à jouer les bons gars sans aucun regard critique sur ceux qui nous gouvernent, nous filons tout droit dans un mur qui va nous coûter «une beurrée» d’ici quelques décennies, peut-être moins. Au Canada, nous avons présentement élu un gouvernement qui fut tellement obsédé par la destruction du mouvement nationaliste québécois, qu’il s’est drapé dans un multiculturalisme qui va finir par le tuer lui-même. Le poison servi au Québec semble bien avoir réussi, tant la question nationale est devenue synonyme de retardés mentaux pour plusieurs, mais il se pourrait bien que ce poison soit maintenant rendu sur les doigts du peuple canadien d’une province à l’autre. L’ensemble du monde est maintenant menacé par une religion diamétralement opposée et inconciliable avec la liberté et la démocratie telle qu’on la conçoit en occident. Certains leaders de cette religion savent cependant que la grande faille de notre démocratie tient au nombre de ses votants. Le jour où la loi du nombre favorisera cette religion, ce sera le retour aux années noires connues sous le catholicisme du milieu du 20e siècle et même pire. Hélas, cette vision ne semble pas se faire dans la tête de notre premier ministre actuel. Bonjour tout le monde, on est gentil, on est «selfie», et nous savons que vous voterez pour nous en reconnaissance de ce grand accueil sans aucun discernement.

Quant au Québec, nous avons un des gouvernements le plus corrompu de notre histoire et les sondages prouvent que les Québécois «s’en crissent» comme dans l’an quarante. Tu leur mettrais un épouvantail à moineaux dans le jardin de l’Assemblée nationale et ils voteraient majoritairement pour lui. Toutefois, nous savons nous amuser, surtout à la télévision. Il y a «TLMP» le dimanche avec presque toujours les mêmes invités et des entrevues en différé, ce qui est bien pratique pour couper toute gêne ou critique. De l’autre côté, «La Voix-junior» a de quoi occuper l’autre moitié de la population, sinon plus. «Le Banquier» peut toujours nous faire rêver et «Lotto-Québec et son casino» peuvent toujours servir à récupérer l’argent durement gagné par certains p’tits-vieux.  Et si jamais les Canadiens gagnent la coupe Stanley, là on sera en voiture. Si vous croyez que j’en ai après ces émissions télé, détrompez-vous. Elles ont leur place dans une société libre et tout le monde a bien le droit de s’amuser. C’est même bon pour le moral comme le dit une certaine chanson. Le problème est au niveau du peuple. On lui en donne tellement qu’il semble ne se contenter que de cela et oublier l’essentiel. N’est-ce pas ce que souhaitent nos gouvernants?

Bon, je me suis vidé le cœur. Tant-pis pour ceux qui n’aiment pas.

img_2120La semaine prochaine, je ferai comme tout le monde. Promenades à vélo, contemplation des beautés du Québec en automne et partage de découvertes qui sauront me surprendre agréablement tout en souhaitant ne jamais perdre de vue la possibilité que tout cela puisse disparaitre par les mains d’un grand idiot qui aura pressé sur un bouton rouge aux USA ou en Russie.

Bonne semaine à toutes et à tous.

 

 

Comments

comments


À propos de l'auteur

Georges Gaudet

Chroniqueur indépendant, conférencier sur divers sujets, rédacteur de documents corporatifs, écrivain et artiste peintre quand il me reste du temps. Il tient un blog depuis des années intitulé Des mots, des bateaux et des pinceaux.



2 Responses to C’est la faute de l’acide acétylsalicylique

  1. Julien Landry a dit :

    Voilà un texte qui devrait faire le tour du monde…..mais il serait intéressant comme le chantait Georges Langford, qu’il fasse le tour des maisons !

  2. Arthur Leblanc a dit :

    Bonjour Georges,

    Comme toujours (ou presque!), tu vises juste. Et comme toi, je constate que la société en général, refuse de voir la réalité en face. Comme si en l’ignorant, ou pire en ne voulant tout simplement pas savoir, cette réalité n’existait pas. Comme disait un certain empereur romain: «donnez-leur du pain et des jeux».Il y a, bien sûr, des gens «allumés» qui s’intéressent à ces faits et qui se sentent impuissants, mais c’est encore, à mon avis, marginal. La plupart du temps, ce qui ne nous touche pas de près ne nous concerne pas. Et lorsqu’on se réveillera, il sera peut-être trop tard. Et quand je vois ce qui se passe aux États-Unis avec la campagne présidentielle, c’est loin d’être rassurant. La démagogie a encore un bel avenir, il me semble.

    Moi aussi, j’ai peur de ce que l’avenir nous réserve. Mais en même temps, il faut aussi garder espoir que de plus en plus de gens prennent conscience de toutes ces problématiques et fassent pression pour faire bouger les choses. Suis-je naïf de penser ainsi? Peut-être!

    Je n’ai pas l’habitude de commenter l’actualité, bien que les motifs d’indignation ne manquent pas. Et ton article m’interpelle grandement. Je partage entièrement ton opinion à l’effet que les grands médias ne s’intéressent pas suffisamment aux grands enjeux de société. On en parle brièvement, sans approfondir, et puis on passe à autre chose. Bien sûr, je généralise. Il y a encore certains médias qui prennent le temps d’analyser et approfondir pour susciter la réflexion… pour ceux qui s’y intéressent réellement. Mais pour combien de temps encore?

    Sur ces pensées plutôt pessimistes, je te souhaite quand même une belle et agréable journée. Continue à éveiller les consciences de ceux et celles qui le veulent bien. C’est toujours un plaisir de te lire.

    Arthur Leblanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑