Sport Coupe Stanley

Publié le 15 avril 2017 | par Les gérants d'estrade

0

Qui aurait pu prédire que…


Chers amis sportifs,

En cette année dominée par des jeunes surdoués comme Connor McDavid, Auston Matthews, Patrik Laine, William Nylander, Mitchell Marner et plusieurs autres dans la LNH, qui aurait pu prédire le renversement de situation pour cinq équipes canadiennes qui participeront aux séries comparativement à aucune équipe l’an passé.  Pour faire place aux Canadiens de Montréal, aux Maple Leafs de Toronto, aux Sénateurs d’Ottawa dans l’Est, aux Flames de Calgary et aux Oilers d’Edmonton dans l’Ouest, il aura fallu de bonnes performances collectives , mais aussi de grandes déceptions pour certaines formations.  Les Red Wings de Détroit sont absents des séries pour une première fois en 25 ans, le Lightning de Tampa Bay et les Kings de Los Angeles étaient aspirants à la Coupe Stanley en début d’année, mais ne participent même pas aux séries.

Maintenant, place aux séries 2017  dans l’association de l’Est, où ce sera du hockey enlevant et rapide, mais il reste que jouer plusieurs parties consécutives à tous les deux jours entre les mêmes équipes, souvent la frustration s’installe et tout peut devenir psychologique; on n’a qu’à penser à la réussite en avantage numérique ou à la difficulté de battre un gardien de but.

La première série opposera les Capitals de Washington et les jeunes Maple Leafs de Toronto qui, contre toute attente avec leurs jeunes joueurs vedettes, ont réussi à se classer comme dernière équipe de l’Est dans les séries aux derniers jours de la saison régulière après plusieurs années d’absence.  Malgré que le talent de leurs jeunes joueurs représente une source de fraîcheur, la puissance et  l’équilibre  des Capitals de Washington devraient leur permettre d’atteindre la finale de la Coupe Stanley et seront de sérieux aspirants à se mériter la Coupe même si, année après année, ils ne parviennent tout simplement pas à gagner dans les séries d’après-saison.  Cette année, les Capitals ont dominé et nous présentent une équipe très aguerrie et sans aucune faiblesse évidente.  Ils ont la meilleure fiche de toute la Ligue et le capitaine Alex Ovechkin devrait les mener jusqu’au sommet.

Les Capitals en 5 parties.

La deuxième série mettra aux prise les Penguins de Pittsburgh et les surprenants jeunes et rapides Blue Jackets de Columbus.  Cette série sera disputée à vive allure mais, malgré l’absence de leur général défenseur étoile Christopher Letang, les Penguins, avec leur profondeur, la qualité de leur attaque avec Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Phil Kessel, viendront à bout des Blue Jackets. Cette dernière équipe nous a offert du jeu électrisant tout au cours de l’année avec leur quatuor de défenseurs mené par Seth Jones, une attaque équilibrée et l’excellent gardien Sergei Bobrovsky, mais ce sera insuffisant pour battre les détenteurs de la Coupe Stanley.

Les Penguins en 6 parties.

Pour la troisième série, nous pourrons applaudir deux équipes faisant partie des 6 formations originales et ayant terminé la saison avec fiches quasi identiques.  Elles présentent des gardiens de très haut niveau en Carey Price pour les Canadiens de Montréal ainsi que Henrik Lundqvist pour les Rangers de New-York. Ils ont connu tous les deux des périodes plus difficiles en cours d’année mais étaient des gardiens dominants en fin de saison.  Chacune des deux équipes ont des défensives aguerries, des attaques équilibrées , bien que pour cet aspect du jeu, l’équipe des Rangers a un léger avantage.  À cause de la capacité de Carey Price de dominer à lui seul une partie, de sa jeunesse comparativement au gardien des Rangers et aussi de la venue du nouvel instructeur du Canadien de Montréal, Claude Julien, qui a semblé donner un regain de vie tardif à toute l’équipe, nous favorisons cette dernière équipe pour remporter la série, mais ce sera difficile,  Par ailleurs, nous croyons que  les Canadiens de Montréal atteindront cette année la finale de l’association de l’Est contre les Capitals de Washington, même si ces derniers devraient l’emporter.

Les Canadiens en 7 parties.

Pour notre dernière série de l’Est, deux équipes n’ayant pas participé aux séries l’an dernier, s’affrontent.  Les Sénateurs d’Ottawa avec leur nouvel entraineur Guy Boucher ainsi que l’aspirant au trophée Norris récompensant le meilleur défenseur, Érik Karlsson, feront face aux Bruins de Boston de Patrice Bergeron et de Brad Marchand. La qualité de jeu de ce dernier qui a marqué près de 40 buts cette année ainsi que la présence du gardien étoile Tuukka Rask, devraient permettre aux Bruins de sortir gagnants de cette série.  L’entraîneur des Sénateurs, Guy Boucher, a implanté chez son équipe une défensive dont tous les joueurs participent activement, ce qui nous donnera une série avec très peu de buts, mais l’avantage numérique des Bruins fera la différence.

Les Bruins en 6 parties.

Transportons-nous maintenant dans l’association de l’Ouest avec un premier affrontement entre Chicago et Nashville.  À première vue, la bataille semble inégale lorsqu’on regarde la puissance et l’équilibre des Blackhawks.  L’électrisant Patrick Kane, l’homme des grandes occasions, et le capitaine Jonathan Toews guident Chicago depuis plusieurs années et relèvent toujours leur jeu d’un cran pendant les séries.  Si on ajoute une défensive expérimentée avec Duncan Keith, Brent Seabrook et Niklas Hjalmarsson pour protéger Corey Crawford, les chances des Predators sont faibles,  Cependant, il s’agirait seulement que Pekka Rinne en vole quelques-unes pour mettre de la pression sur Chicago.  N’oublions pas que Nashville possède 3 bons défenseurs avec Roman Josi, Ryan Ellis et notre P.K. Subban  et une certaine puissance en attaque avec Johansen, Arvidsson et Forsberg, mais ce sera insuffisant.

Les Blackhawks en 6 parties.

Dans la division Centrale, l’autre série risque d’être passionnante.  Minnesota a connu une saison remarquable de 106 points grâce au brio de son gardien Devan Dubnyk, jumelée à une attaque équilibrée ,regroupée autour de Mikaël Granlund, Éric Staal, Mikko Koivu, Niederreiter et Coyle,  Malheureusement, leur fin de saison a connu des ratés et les Blues de St-Louis ont, pour leur part, accumulé le plus grand nombre de points (32) dans la la LNH dans les 20 dernières parties.  Le gardien de St-Louis, Jake Allen, a été chancelant une partie de la saison, mais est redevenu dominant depuis.  Si on ajoute le fait que Vladimir Tarasenko est dans une classe à part, qu’Alex Pietrangelo agit comme général à la ligne bleue et que l’équipe joue beaucoup mieux depuis l’arrivée du nouvel entraîneur Mike Yeo, il faut envisager une série qui se rendra à la limite.

Les Blues en 7 parties.

Comme 3e affrontement dans l’Ouest, on retrouve les Ducks d’Anaheim face aux Flames de Calgary.  Anaheim n’a pas connu le début de saison espéré mais a conclu le dernier droit sur une note positive avec un pourcentage d’efficacité supérieur à ,800 depuis le 1er mars.  Le capitaine Ryan Getzlaf a contribué au réveil de sa troupe avec une récolte de 27 points dans les 6 dernières semaines.  La formation des Ducks pourrait se rendre jusqu’en finale de la Coupe Stanley avec des joueurs tels que Corey Perry, Richard Rakell, RyanKesler, Hampus Lindholm, sans oublier leur excellent gardien John Gibson.  Les Flames ont démontré beaucoup de caractère pour se tailler une place dans les séries.  Les Backlund, Gaudreau, Frolik, Tkachuk,  Giordano possèdent du talent à revendre, mais l’équipe n’a pas la profondeur des Ducks que nous voyons cette année affronter les Capitals de Washington en finale de la Coupe Stanley.

Les Ducks en 5 parties.

Finalement, le dernier affrontement de l’Ouest oppose les surprenants Oilers d’Edmonton aux Sharks de San Jose.  Il faut admettre que Connor McDavid vaut à lui seul le prix d’entrée.  Il a transformé cette formation pour l’amener en séries après 10 ans de misère.  Seul joueur de la LNH avec 100 points, McDavid est quand même bien secondé par Leon Draisaitl, Jordan Eberle, Nugent-Hopkins et Patrick Maroon.  Le gardien Cam Talbot s’est également illustré  pour se hisser parmi l’élite de la Ligue.  Leur faiblesse se situe principalement en défensive où il manque un général. Adam Larsson, Darnell Nurse et Oscar Klefbom devront freiner les élans des Sharks et ces derniers vendront chèrement leur peau. On se rappellera que San Jose s’est rendu en finale de la Coupe Stanley l’an dernier mais l’équipe prend de l’âge (Thornton, Marleau, Ward, Martin).  Bien sûr, Logan Couture, Joe Pavelski, Brent Burns et Marc-Édouard Vlasic vont tout donner, mais pourront-ils freiner le rapide et dangereux Connor McDavid ??

Les Oilers en 7 parties.

Qu’en pensez-vous ???

Crédit photo:  Eurosport.fr


Note : Les blogueurs sont responsables du contenu et des éléments qu’ils intègrent dans leur blogue sur ilesdelamadeleine.com.

Comments

comments


À propos de l'auteur

Les gérants d'estrade

Les gérants d’estrade sont Benoit Cormier et Gilles Boudreau. Ils traitent de sports et loisirs aux Îles de la Madeleine et ailleurs.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑