Capsule historique : Naufrage du Corfu Islands, le 20 décembre 1963

ilesdelamadeleine.com vous offre de brèves vidéos inspirées de divers sujets d’actualités ou de faits historiques ayant marqué l’archipel… 

Le Corfu navigue en pleine tempête entre les Îles de la Madeleine et l’Île d’Anticosti. Voulant accélérer la cadence, le capitaine Peter Paschalis demande d’alourdir le navire en emplissant les ballasts de 3000 tonnes additionnelles d’eau de mer.

Après l’embarquement d’environ 1500 tonnes d’eau, les conduites gèlent massivement et les conduites de vapeur éclatent avec de forts dommages à la chaudière. Peu à peu, la panique s’installe à bord, particulièrement au sein des matelots. Le Corfu est ainsi à la dérive, sans aucun moyen de propulsion, sans chauffage, sans électricité, quelque part au large des Îles de la Madeleine.

l’opérateur-radio Frixos Sekkides lance au hasard des navires à l’écoute, un message de détresse.

« Ceci est un envoi de signal de détresse – stop – Moteur arrêté – dérivons vers les Îles de la Madeleine – Golfe Saint-Laurent. Demandons assistance immédiate – Signé : Paschalis. »

Il fait tempête depuis plus de 24 heures et Chester Turnbull, le jeune opérateur-radio de l’époque reçoit le message sans pouvoir émettre de réponse… Il appelle donc les habitants de la rive nord des Îles afin qu’ils allument le maximum de lumières en dehors de leur maison. Malgré le blizzard continu, on espère que l’équipage du Corfu percevra en cette action, un message d’espoir. C’est ainsi que des dizaines de petites ampoules électriques de 60 et 100 watts s’allumèrent pendant la nuit du 19 au 20 décembre 1963 le long de la rive de Pointe-aux-Loups jusqu’à L’Étang-du-Nord.

Le plus jeune des matelots aperçoit à travers le blizzard une lumière dans la nuit, puis deux, puis quelques-unes encore. Ils sont très proches de la côte et risquent de s’écraser dans les caps et falaises… Il ne reste plus de chaloupe et ils sont dix-neuf hommes toujours en détresse.

C’est au prix de grands efforts que les Madelinots sur la grève réussissent à rescaper tout l’équipage. À l’aide d’un doris trouvé on loin de là et d’un cordage tendu entre le bastingage du navire et la berge.

 

Source : Magazine LES ÎLES


Attention : Si vous avez un bloqueur de pub (ADBLOCK), il faut le désactiver pour voir la vidéo.


Comments

comments


À propos de l'auteur

Webmestre



Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑
  • Une présentation de

  • Infolettre

  • Facebook Fans