Actualité 37500280_2129741944012478_2368828129083916288_n

Publié le 17 août 2018 | par CNW Telbec

Engagement du gouvernement du Québec pour la mise en valeur de la réserve écologique de l’Île Brion


Un article original de

Auteur 24


Le gouvernement du Québec a réitéré son engagement en faveur du maintien d’une réserve écologique ouverte au public à l’île Brion en répondant aujourd’hui aux principales demandes de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine. La ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, en a fait l’annonce aujourd’hui, en compagnie du député des Îles-de-la-Madeleine, M. Germain Chevarie.

brionD’abord, le Ministère compte relancer et mettre à jour le programme éducatif de la réserve écologique. Cette dernière pourra de nouveau être ouverte au public, sur autorisation et dans le cadre de visites guidées.

Par ailleurs, il financera le pavillon d’accueil renouvelé sur l’île Brion. Ce bâtiment servira aussi de gîte d’urgence. Un nouveau partenaire prendra en charge le transport des visiteurs ainsi que l’animation du programme éducatif. Le Ministère mettra à jour la signalisation et déterminera les besoins touchant la réfection des sentiers éducatifs.

Pour coordonner toutes ces actions, la ministre propose de mettre sur pied un comité de gestion où seront représentés la Direction des aires protégées et la Direction régionale de l’analyse et de l’expertise régionales de son ministère ainsi que des intervenants locaux. Sa composition sera connue sous peu.

39304842_2129741737345832_16779990548873216_nEnfin, la Communauté maritime ayant demandé que soient modifiées les limites de la réserve écologique afin de permettre la chasse au phoque gris dans des zones de plage, la ministre Melançon a indiqué qu’elle confiait un mandat au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), afin de pouvoir examiner toutes les facettes de ce dossier.

En vertu de l’article 6.3 de la Loi sur la qualité de l’environnement, le BAPE aura la tâche de tenir une consultation sur ce projet afin que le public et les principaux intervenants concernés puissent s’exprimer sur les enjeux découlant de la demande de la Communauté maritime. Le mandat du BAPE débutera le 24 septembre 2018 et l’organisme devra remettre son rapport, comprenant ses constatations ainsi que l’analyse qu’il en aura faite, au plus tard le 21 décembre 2018, à la ministre. Cette dernière fera ensuite une recommandation au Conseil des ministres.

La ministre Melançon a tenu à rappeler que seules les activités réalisées à des fins éducatives ou scientifiques sont permises dans la réserve écologique de l’Île-Brion, et ce, avec l’autorisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. La réserve écologique constitue un véritable musée naturel où la conservation, la recherche scientifique et l’éducation doivent être privilégiées.

« Nous devons veiller au respect du statut des aires protégées que nous avons choisi de créer, et ces milieux naturels doivent être mis en valeur. Nous sommes bien déterminés à protéger la réserve écologique de l’Île-Brion, qui constitue un fleuron du réseau québécois d’aires protégées. J’ai été à l’écoute des demandes de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine et les actions annoncées aujourd’hui nous permettront d’assurer une mise à niveau adéquate des infrastructures et de faire revivre le programme éducatif. Ensemble, continuons de préserver la diversité biologique au Québec, en tout respect pour la communauté locale et au bénéfice des générations qui nous suivront. » – Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« On retrouve dans la réserve écologique de l’Île-Brion une faune et une flore qui justifient amplement la protection de ce milieu naturel exceptionnel. Pour les Madelinots, d’ailleurs, l’île a une valeur inestimable. Aujourd’hui, notre gouvernement répond positivement aux demandes de la population : l’île Brion sera l’objet d’une intervention globale, concertée et rapide Ensemble, nous serons en mesure de veiller à la pérennité de ce joyau des Îles-de-la-Madeleine, tout en veillant à le rendre accessible pour que les Madelinots et les visiteurs puissent l’apprécier à sa juste valeur.» – Germain Chevarie, député des Îles-de-la-Madeleine, adjoint parlementaire du ministre de la Santé et des Services sociaux et adjoint parlementaire du ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Photos : Facebook / Isabelle Melançon


Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑