Actualité cms5795.jpg

Publié le 2 décembre 2011 | par Webmestre

0

Le Campus des Îles-de-la-Madeleine et l’UQAR collaborent sur le terrain


 

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles – Campus des Îles-de-la-Madeleine et la Chaire de recherche du Canada sur la géochimie des hydrogéosystèmes côtiers de l’UQAR ont récemment collaboré sur le terrain dans le cadre de travaux de prélèvement d’échantillons d’eau.  Ce projet origine de discussions entamées par la chercheuse Gwenaëlle Chaillou, titulaire de la chaire, et Lucie d’Amours, enseignante de biologie au Campus des Îles-de-la-Madeleine. C’est dans le cadre d’une activité d’intégration chimie-biologie de la première session du diplôme d’études collégiales en Sciences de la nature que sept étudiants sont allés sur le terrain les 22 et 23 octobre dernier. Une quarantaine d’échantillons d’eau ont été prélevés sur le site atelier, développé par la Chaire, sur la Plage de La Martinique dans le secteur de Gros-Cap. Dès la marée basse, les futurs scientifiques ont mis en place le système de pompage pour ramener l’eau des profondeurs de la plage vers la surface. Ils ont ainsi pompé de l’eau située à 2,5 mètres sous la surface.  La première équipe a mesuré les caractéristiques physico-chimiques des eaux à l’aide d’une sonde multiparamétrique qui mesure entre autres la température, la salinité, le pH et la saturation en oxygène. La deuxième équipe a collecté l’eau après l’avoir filtrée. Ils y effectueront des analyses de nutriments au laboratoire du Cégep sous l’encadrement de Sylvie Juneau, technicienne de laboratoire au Campus des Îles. Des analyses complémentaires pourraient faire l’objet d’un projet de fin de DEC cet hiver. Malgré quelques imprévus et deux longues journées de travail en plein air, les étudiants ont brillamment mené cette campagne de prélèvement. Ce qui leur reste à faire? Analyser, calculer, rédiger et présenter… beaucoup d’apprentissages d’ici la fin de la session! « Ces projets suscitent un grand intérêt chez les jeunes », observe Lucie D’Amours. Bien que le temps investi déborde des projets habituels, les élèves sentent qu’ils participent réellement à améliorer les connaissances de notre milieu insulaire, tout en profitant d’un support logistique et scientifique exceptionnel du milieu universitaire de notre région. « Cette initiative a pour but  de promouvoir la formation en sciences et faire découvrir le monde de la recherche. C’est aussi un moyen de développer des attaches solides entre le Campus des Îles et l’UQAR », selon Gwenaëlle Chaillou.

 

 

Source: Cégep de la Gaspésie et des ÎlesCrédit photo : Michel Papageorges

 

 


À propos de l'auteur

Webmestre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X