MAG joel_landry_0417

Publié le 31 décembre 2015 | par Magazine les Îles

0

Rétrospective : Quel souvenir garderez-vous de 2015?


Un article original publié dans

Dossier spécial tiré du Magazine LES ÎLES – Hiver 2015

L’année tire presqu’à sa fin. Bientôt, il sera bientôt temps d’accrocher le nouveau calendrier au mur. Quel bilan en tirez-vous? D’après vous, quel aura été l’événement charnière de cette année? 2015 a-t-elle été bonne ou mauvaise pour vous? Lors des rencontres du temps des Fêtes, quel événement allez-vous relater? 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que 2015 a été fort occupée. Sur tous les plans. Que ce soit au niveau politique ou économique, les événements qui ont marqué cette année n’ont pas manqué d’intérêt. Sur le plan social ou humain, au niveau des transports ou de la pêche, il se passait bien peu de temps avant qu’un nouveau fait vienne marquer l’actualité.

Quel sera, d’après vous, celui qui va demeurer le plus gravé dans les mémoires? Voici quelques suggestions.

Comme la neige a neigé…

L’hiver 2015 va demeurer longtemps dans les mémoires, en raison de sa rigueur. La neige a été fort importante. Par exemple, il est tombé durant le mois de mars dernier

tempete_Sharpness_1

© Commission scolaire des Îles

10 fois plus de neige qu’en temps normal. Le total des accumulations avoisinait les 100 centimètres – un mètre de neige en un seul mois – alors que la moyenne est davantage de 10 centimètres. Les conditions ont d’ailleurs eu un impact négatif sur les résultats de la chasse au phoque. L’épaisseur des glaces a réduit considérablement le rendement des expéditions de chasse sur l’Île Brion. La Boucherie Côte-à-Côte, de Cap-aux-Meules, espérait une récolte bien supérieure. Elle a donc manqué de matière première en cours d’année.

Le couvert de glace a nui aux opérations du CTMA Vacancier, qui est demeuré emprisonné par les glaces de longues périodes et à plusieurs reprises. Le navire a même subi des bris mécaniques.  La municipalité des Îles-de-la-Madeleine, de son côté, tout comme Transports Québec, a eu de la difficulté à suffire à la tâche. Au plus fort de l’hiver, des employés de Transports  Québec ont confié avoir pris la route durant une tempête pour déblayer le secteur de La Martinique et ne revenir que deux jours plus tard.

apsm

© APSM

Production en hausse pour Mine Seleine

Pendant ce temps, Mine Seleine déclarait des chiffres à la hausse. L’année précédente, la mine a enregistré une production record de sel de déglaçage. La mine de Grosse-Île a expédié 1,5 million de tonnes, ce qui représente une croissance de six pour cent. De plus, l’entreprise se réjouissait de son investissement de près d’un million de dollars dans la réfection de la moitié de ses bâtiments de surface. Une dépense rendue possible grâce à une gestion serrée des dépenses.

Un nouvel aréna, mais deux glaces

La population des Îles-de-la-Madeleine s’est prononcée majoritairement en faveur de la construction d’un nouveau complexe sportif. Le maire de la municipalité, Jonathan Lapierre, souhaitait que la population puisse être partie prenante dans le processus. Elle avait à fixer son choix sur un des deux scénarios proposés. Le premier consistait en la rénovation des deux arénas existants à Fatima et Havre-aux-Maisons, tandis que l’autre proposait la construction d’une nouvelle infrastructure de deux glaces à l’Étang-du-Nord.

Les Madelinots ont choisi le scénario de la construction neuve d’un complexe multisport dans une proportion de 68 pour cent. Sur l’ensemble du territoire, un peu moins de 45 pour cent des électeurs se sont prévalus de leur droit de vote. Tous les secteurs ont voté massivement en faveur du projet de centre multisports. Seul le village de Havre-aux-Maisons s’est prononcé en faveur de la rénovation des infrastructures existantes.

Des retombées locales pour la Stratégie Maritime

ccim

Le ministre responsable de l’implantation de la Stratégie maritime du gouvernement du Québec, Jean D’Amour en compagnie du député Germain Chevarie ainsi que Georges Farrah, secrétaire général associé, chargé du Secrétariat à l’implantation de la stratégie maritime du gouvernement Couillard, au ministère du Conseil exécutif. © CCIM

Le premier ministre Philippe Couillard dévoilait, en juin dernier, la fameuse Stratégie maritime, qui devrait générer la création de plus de 30 000 emplois et générer des investissements publics et privés dépassant les neuf milliards de dollars d’ici 2030. Trois volets de cette stratégie visent plus précisément les Îles de la Madeleine. La création d’aires marines protégées fait partie intégrante de la stratégie.  Le Centre d’intervention d’urgence en cas de désastre environnemental en mer constitue un des autres éléments les plus importants de la stratégie. Toute l’expertise serait développée et maintenue sur les Îles.

Toutefois, c’est la reconnaissance de la spécificité des Îles qui retient le plus l’attention. Depuis plusieurs mois, les décideurs locaux multipliaient les représentations pour faire reconnaître le statut particulier de l’archipel. On appelle cela l’insularité. Ce principe pourrait, par exemple, permettre de bonifier un programme gouvernemental pour le rendre accessible ici. Aussi, certains programmes de subvention pourraient être réajustés pour tenir compte de la situation de l’archipel. C’est une reconnaissance primordiale dont on ne connaît pas encore toute la portée.

sebastien_auger

© Sébastien Auger

20 M$ pour dépolluer le quai de Cap-aux-Meules 

C’est en février dernier qu’Hydro-Québec rendait public son plan de réhabilitation, suite au déversement de 100 000 litres de diesel, survenu en septembre 2014 après un bris de son oléoduc. L’obtention des autorisations a pris un temps beaucoup plus long que prévu pour la société d’État, qui n’a pu débuter ses travaux qu’au mois d’octobre dernier. La facture avoisine les 20 millions de dollars.

Des éoliennes à Pointe-aux-Loups

Le dossier énergétique est toujours d’actualité aux Îles, qui dépendent du groupe de génératrices diesel de Lavernière pour être approvisionnées en électricité. L’avenir sera toutefois différent, puisqu’Hydro-Québec a publié un appel d’offres pour la construction d’éoliennes, qui seront jumelées à un groupe de turbines-alternateurs qui pourraient fonctionner au gaz naturel liquéfié. Un projet qui modifiera passablement la morphologie du paysage madelinot. Impossible de connaître le montant de l’investissement. Tout ce qu’Hydro mentionne, c’est que « toutes les avenues sont envisagées pour baisser le prix de production du kilowattheure aux Îles de la Madeleine. Le parc d’éoliennes sera érigé dans le secteur des dunes de Pointe-aux-Loups.

Pas question d’hériter du quai fédéral

Pas question que Transports Canada se déleste de ses responsabilités sur le dos de la municipalité des Îles-de-la-Madeleine. C’est d’ailleurs le message que l’ensemble des utilisateurs du quai fédéral de Cap-aux-Meules a envoyé à Ottawa. Le problème est que Transports Canada vient d’inclure le quai de Cap-aux-Meules dans son plan de dessaisissement des infrastructures portuaires. Ottawa avait bien tenté à deux ou trois reprises de se délester de ces installations, mais Cap-aux-Meules avait toujours été retiré  in-extremis, en raison de son statut particulier.

C’est encore cet argument qui est servi aux fonctionnaires fédéraux. Le quai de Cap-aux-Meules est plus qu’un simple quai. C’est le prolongement de la route pour tous les habitants de l’archipel. M. Lapierre rappelle que ce seul fait devrait faire en sorte qu’il serait odieux de privatiser les opérations du quai. Cela pourrait résulter en des hausses de tarifs  pour les utilisateurs. Ces hausses seraient refilées aux consommateurs qui devraient payer plus cher pour leur billet de bateau ou leur litre d’essence, puisque les pétroliers utilisent aussi ces infrastructures. La municipalité entend accentuer les manifestations publiques pour dénoncer cette initiative.

Plus de fils électriques à La Grave

muniles

La Grave © Municipalité des Îles de la Madeleine

Hydro-Québec est un citoyen corporatif respectable sur l’archipel, comme en fait foi son dernier investissement dans l’enfouissement des fils électriques sur le site historique de La Grave, à Havre-Aubert. Le projet s’inscrivait dans un plan plus global de revitalisation du site. Les travaux ont débuté en septembre 2014 et ont été complétés tout juste à temps pour le début de la saison touristique. Il ne restait que quelques menus travaux cosmétiques, qui ont été réalisés dès cet automne.

Rapport alarmant sur l’érosion des berges

Le groupe Ouranos a rendu public, cet été, une importante étude portant sur les impacts de l’érosion des berges aux Îles de la Madeleine d’ici 2050. Le géographe et spécialiste en géomorphologie côtière à l’Université du Québec à Rimouski, Pascal Bernatchez, est un des principaux artisans de cette volumineuse étude dont les résultats ont de quoi donner à réfléchir. D’ici les 35 prochaines années, les changements climatiques risquent de causer des dommages irréparables aux côtes de l’archipel. Des infrastructures routières, des immeubles et même des lieux touristiques risquent d’être rayés de la carte. Il fait mention, entre autres, au site de La Grave, à Havre-Aubert. Si aucune mesure n’est prise, les pertes financières dépasseront les 30 millions de dollars. Impossible de quantifier la valeur d’un paysage ou d’un lieu patrimonial. Peu de mesures de mitigation sont envisageables, sauf, peut-être, de modifier nos habitudes de vie.

Hydrocarbures…pas dans ma cour!

On sait que l’exploration pétrolière soulève bien des passions, surtout quand cela se passe tout près de chez soi. C’est le cas actuellement avec le gisement de Old Harry, situé à cheval sur la frontière du Québec et de Terre-Neuve. Plusieurs personnes ont pris position dans ce dossier. Certains sont pour, une majorité est contre. C’est le cas par exemple de la grande majorité des organismes environnementaux.

Mais, y a-t-il vraiment du pétrole à Old Harry? Les paris sont ouverts. Le gouvernement terre-neuvien ne semble pas empressé de mettre de la pression de ce côté. L’action se situe surtout du côté des Grands Bancs, ou le pétrole coule à flots. Du côté de Corridor Ressources, les relevés préliminaires promis lors de l’obtention des droits ne sont toujours pas réalisés. Par ailleurs, les liquidités de la multinationale ne lui permettent pas de procéder rapidement à des relevés avant l’échéance des droits.

De leur côté, les associations de pêcheurs et les communautés autochtones des cinq provinces touchées par tout projet pétrolier dans le golfe Saint-Laurent ont demandé cet été aux différents paliers de gouvernement d’imposer un moratoire sur tout projet pétrolier. Le moratoire devrait être suffisamment long pour permettre que toute l’expertise soit développée et qu’on puisse obtenir la certitude d’un développement harmonieux et sans risque pour la faune et les utilisateurs de la ressource.

De la visite et de la visite

D’ailleurs, on aurait dit que les Îles étaient la destination préférée d’une foule de politiciens et ce, pas seulement en raison de la campagne électorale. Entre autres, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, est passé aux Îles en septembre dernier pour officialiser le statut de l’hôpital de l’Archipel. La nouvelle législation en a fait le plus petit CISSS de la province. Insularité oblige! Les membres de son conseil d’administration viennent tout juste d’être nommés en fonction de leurs qualités particulières. Aussi, le ministre a approuvé l’embauche de deux nouvelles ressources médicales pour le centre hospitalier.

La députée libérale est nommée ministre

lebouthillier

© Parti libéral du Canada

Les Îles de la Madeleine sont rouges depuis le 19 octobre dernier. Le député néo-démocrate sortant, Phillip Toone, a été défait contre toute attente par la candidate libérale Diane Lebouthilier. Elle a récolté un peu plus de 38 pour cent des voix, contre 32 pour son adversaire néo-démocrate.

Récemment, le nouveau premier ministre Justin Trudeau nommait Mme Lebouthillier ministre du Revenu National. Elle est aussi membre du comité du cabinet chargé de la croissance inclusive, de l’égalité des opportunités et de l’innovation. Ce comité étudie les stratégies visant à promouvoir une croissance économique inclusive, l’égalité des opportunités, l’emploi et la sécurité sociale. Il est responsable des initiatives qui renforceront la classe moyenne et stimuleront sa croissance. Diane Lebouthillier fait également partie du comité du cabinet chargé de se pencher sur la réforme des institutions et des processus démocratiques ainsi que l’amélioration de la transparence et de l’ouverture du gouvernement.

Le dernier Gaspésien à avoir occupé un poste de ministre au fédéral a été Rémi Bujold, député de Bonaventure-Îles-de-la-Madeleine, qui a été ministre du Développement régional pendant quelques mois seulement en 1984.

Paix syndicale à la CTMA 

Les choses ont pas mal brassé aussi dans le monde du transport. Un conflit de plus de trois mois a frappé la CTMA. La coopérative a mis ses officiers en lock-out le 20 avril.  Il s’agit d’un lock-out non traditionnel, puisque le transporteur continuait d’offrir du travail à ses officiers mécaniciens et de navigation.  Le conflit a été réglé au mois de juillet dernier.

Une retraite bien méritée pour le Vacancier?

Il se pourrait bien que le CTMA Vacancier puisse prendre sa retraite d’ici cinq à six ans. Le ministre délégué aux Transports, Jean d’Amours, a annoncé lors de sa visite aux Îles, en août dernier, que son gouvernement était prêt à investir les 130 millions de dollars nécessaires pour le remplacement du Vacancier. Toutefois, le ministre soutient que le nouveau navire devra être construit au Québec. Il croit que certains chantiers maritimes sont tout à fait en mesure de construire un navire de cette envergure. Le ministre pense au chantier maritime Davie de Lévis. Aussi, le ministre souhaite que ce nouveau navire fonctionne au gaz naturel liquéfié, comme le nouveau traversier Matane-Baie-Comeau-Godbout.  M. D’Amours, avec son enthousiasme habituel, avait promis une annonce d’ici la fin de l’année. Soyons réalistes, toutefois, et pensons davantage à 2016.

Difficultés financières pour Pascan Aviation

Le transport aérien a également fait parler de lui. En particulier le transporteur aérien Pascan, qui s’est placé sous la protection de la loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies. La protection de la loi lui permet de souffler un peu et de trouver un plan d’affaires qui pourra se révéler satisfaisant pour ses créanciers. Dans ce cas-ci, les liquidités ont été dégagées en vertu d’une réorganisation de la grille de vols, revue à la baisse. Aussi, le transporteur liquide son parc d’avions. 14 de ses 24 appareils sont cloués au sol, dont trois gros ATR-42. Les liquidités ainsi dégagées permettront d’éponger une partie de la dette de 20 millions de dollars que Pascan a avec la Banque de développement du Canada, et une autre dette de 5 millions auprès d’autres créanciers.

Projet-pilote pour le transport aérien

L’agglomération des Îles-de-la-Madeleine a présenté un projet-pilote en matière de réaménagement du modèle de desserte aérienne du territoire. Ce modèle est axé sur l’obtention d’un budget pour la communauté, afin qu’elle nolise elle-même des vols aériens, afin de suppléer aux réductions de services de Pascan Aviation. Le projet vise  surtout à rétablir un vol aller-retour la même journée, de même que des vols les soirs et les fins de semaine.

Pearl-Mist-Tour

Le Pearl Mist opéré par la compagnie Pearl Seas Cruises. © Pearl Seals Cruises

Dame Nature nuit à la saison des croisières

Escale Îles-de-la-Madeleine a connu une excellente saison. Un nombre record de 4750 passagers ont visité l’archipel cette année. C’est 500 de plus que l’an dernier. Sur les 19 navires qui étaient attendus cette saison, seulement 11 ont pu arriver à bon port. Les autres ont été annulés à cause des forts vents qui ont soufflé sur la région. Affecté par la coupure de subvention générée par l’abolition de la Conférence des Élus, Escales Îles-de-la-Madeleine affiche un manque à gagner de plus de 30 000 dollars.

Tourisme : 2015 un bon crû?

Puisqu’on aborde la question, est-ce que la saison touristique 2015 a été bonne, selon vous? Question épineuse qui mérite réflexion. Certaines personnes répondent « oui » sans hésiter. D’autres, par contre, vont hésiter et éluder poliment la question. Le troisième groupe répondra un « non » glacial, genre de réponse qui s’apparente beaucoup au climat de cette année.

Madelinot_radio_web

Stéphane Lapierre et Jean-Eudes Turbide de Madelinot Radio Web accompagnés de Dany Bouffard, directeur de Gemini. © ilesdelamadeleine.com

A-t-il fait froid? Oui, sûrement! Et les précipitations? A-t-il plu? Beaucoup?

Madelinot Radio Web voit le jour…

En 2015, un service de diffusion en ligne pour promouvoir les artistes madelinots fut lancé afin de mieux répondre aux besoins des auditeurs et internautes du portail officiel des Îles: ilesdelamadeleine.com. Les auditeurs peuvent maintenant écouter plus de 3 000 chansons d’artistes exclusivement des Îles de la Madeleine (tous genres confondus), 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

George Langford honoré par la SNA

ACADIE-NOUVELLE--PASCAL-RAICHE-NOGUE

© Acadie Nouvelle – Pascal Raiche-Nogue

C’est l’auteur-compositeur-interprète Georges Langford qui est le premier Madelinot à être décoré de la médaille Léger-Comeau de la Société nationale de l’Acadie. Cette plus haute distinction offerte par le peuple acadien lui a été décernée en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle, tant par la chanson que le livre et le cinéma, à la promotion de la culture.

Il vient ainsi rejoindre une liste prestigieuse de personnalités qui ont reçu cette récompense, tel que René Lévesque, Brian Mulroney, Jacques Chirac, Antonine Maillet et Angèle Arsenault.

Relais pour la vie

La quatrième édition du Relais pour la Vie, qui se déroulait en juin dernier au Centre Alfred-Gallant de Fatima, a permis d’amasser la somme de 76 000 $ pour la Société canadienne du Cancer. Au total, 26 équipes se sont relayées pour marcher pendant toute une nuit afin d’amasser des fonds pour la recherche sur le cancer.

Dans le monde des communications

La télé communautaire des Îles diffusait ses dernières émissions à la fin du mois d’août dernier. L’aventure de TVI aura duré 10 ans. La radio communautaire CFIM explique qu’elle a pris sa décision en raison de difficultés financières. Les équipements ont été cédés à la Légion Canadienne des Îles.

La Villa Plaisance pourrait reprendre vie

On apprenait en septembre dernier que le projet de remise en service de la Villa Plaisance est toujours sur les rails. Le projet repose sur une récente étude qui démontre un besoin criant pour une ressource supplémentaire en hébergement pour les personnes âgées. Toutefois, on manque de fonds pour mener le projet à terme. L’archipel est un des territoires québécois regroupant le plus de personnes âgées.

Entente suite au naufrage de l’Acadien II

Une entente à l’amiable a finalement été conclue dans le dossier de l’Acadien II, plus de sept ans après ce drame qui avait coûté la vie à quatre des six membres d’équipage.

Le monde artistique en deuil

renelemay.ca

© renelemay.ca

L’artiste peintre René Lemay s’est éteint, au mois dernier, à l’âge de 80 ans, des suites d’une longue maladie. Artiste autodidacte, il s’était fait connaître par son art créatif, inspiré des paysages madelinots et de nombreux voyages en Asie. Il a grandement contribué au symposium de peinture figurative de l’Étang-du-Nord. Au  cours des années 1970 et 1980, il a fondé un atelier de poterie et une maison d’édition. En plus de la peinture, il a travaillé la céramique, l’aquarelle, le laque et la sculpture sur bronze.

Le hockey-kayak fait des petits

Ce qui n’était au départ qu’une bonne idée pour un Madelinot finit par faire des petits. Le hockey-kayak, un sport inventé par Gino Richard, était présenté en tant que sport de démonstration aux jeux de l’Acadie, à Charlottetown, l’été dernier.

Vincent Arsenault de retour dans la Ligue Américaine

Le hockeyeur madelinot Vincent Arsenault a effectué un retour dans la Ligue Américaine, ce printemps. Il s’est retrouvé au sein des Sharks de Worcester, près de Boston, le club école des Sharks de San Jose. L’ailier gauche a également évolué avec la filiale des Kings de Los Angeles, avant de subir une blessure. Il a participé au camp d’entraînement des Sharks, cet automne. Il a été retranché après trois jours mais considère son expérience positive.

Chéticamp-Les Îles à la nage

KJ_Productions

© KJ Productions

Un jeune homme de la région de la Mauricie a réussi un exploit hors du commun en traversant le Golfe Saint-Laurent  à la nage. Vincent Godin a franchi la distance entre Chéticamp, en Nouvelle-Écosse, et Havre-Aubert en quatre jours. Les conditions ont été souvent très difficiles. Le jeune homme de 20 ans a du affronter des vagues de deux mètres et une température de l’eau très basse, l’obligeant à sortir de l’eau pour se réchauffer. Vincent voulait sensibiliser le grand public à la dysphasie, un désordre neurologique dont il est lui-même atteint.

Alexis Loiseau poursuit sa carrière dans l’organisation des Oilers

Alexis Loiseau a signé une entente avec les Condors de Bakersfield, le nouveau club-école des Oilers d’Edmonton. Le capitaine de l’Océanic de Rimouski avait reçu quelques offres, mais ne pouvait pas refuser celle-là. Notons qu’au terme de la saison 2014-2015, Alexis s’est classé sixième meilleur compteur en saison régulière et troisième en séries dans la LHJMQ.

Triplé pour Hugo Barrette

olympique_Canada

© Olympique Canada

Tout un exploit pour le madelinot Hugo Barrette aux Jeux panaméricains de Toronto. Le cycliste, détenteur du record canadien au sprint individuel depuis septembre 2014 et champion canadien en 2015,  a raflé la médaille d’or tant à l’épreuve solo que par équipe. Il a aussi décroché la médaille de bronze au keirin, arrivant à un cheveu de ses deux concurrents à la ligne d’arrivée. L’athlète est en bonne position pour les Jeux olympiques de Rio, en 2016. Il doit toutefois se remettre d’une blessure subie lors d’un entraînement, cet automne, en Amérique du Sud.

Yan Aucoin rafle l’or dans un tournoi de hockey international

Le jeune hockeyeur madelinot Yan Aucoin a remporté le Défi mondial de hockey pour les joueurs de moins de 17 ans, au sein d’une des trois équipes canadiennes inscrites. Le solide défenseur de 16 ans évolue présentement avec la formation des Drakkars de Baie-Comeau dans le circuit Courteau. Son équipe, le Canada blanc, a dominé 6 à 2 en finale du tournoi face à une équipe russe.

Retour du hockey de la LHJMQ aux Îles

Pour une deuxième année d’affilée, les Îles de la Madeleine ont accueilli des équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Les Remparts de Québec et les Islanders de Charlottetown ont livré deux matchs préparatoires devant des salles combles, à Fatima. L’organisateur de l’événement et directeur du camp de hockey des Îles de la Madeleine, Patrick Deraspe, s’est dit réjoui de répéter l’expérience.  Il souhaite maintenant présenter un match du calendrier régulier de la LHJMQ.

Hausse des prises de homard en 2015

Les débarquements de homard ont connu une hausse de 5,2 %, cette année, comparativement à la saison 2014.

Les 324 pêcheurs madelinots cumulent un total de près de 3,5 millions de kilogrammes. C’est presque 200 000 kg de plus que l’an dernier. Pour l’ensemble de la saison, c’est le secteur de l’Île d’Entrée qui enregistre la hausse la plus significative avec 38,5 %, alors que la baisse la plus importante est à Pointe-aux-Loups avec 12,2 %.

Distinction pour la maison funéraire Leblanc

Distinction-Andre-Leblanc

Pierre-Olivier Leblanc, André Leblanc ainsi que M. Denis Desrochers de la CTQ. © Corporation des Thanatologues du Québec

Une certification de qualité de service a été remise à la Maison Funéraire Leblanc au cours du congrès de la Corporation des Thanatologues du Québec, qui se déroulait sur l’archipel en septembre dernier. Cette distinction souligne les efforts particuliers mis de l’avant par l’entreprise pour répondre aux normes de services émises par la corporation. Le directeur de la maison funéraire, André Leblanc, s’est dit heureux et fier de cet honneur.

Une héroïne sauve un homme de la noyade

Une jeune femme a sauvé un homme de la noyade, cet été, à Old Harry. Nathalie Leblanc s’était rendue à la plage pour flotter sur sa planche de surf lorsqu’elle a constaté qu’un homme flottait à la dérive. Pierre Brouillette, 58 ans, aurait pu y laisser sa vie, n’eut été de l’intervention de Mme Leblanc, qui n’a pas hésité à braver des vagues de trois mètres pour le ramener sur la terre ferme.

Suzanne Leblanc récompensée

MagBag

© Mag Bag

Suzanne Leblanc, des Entreprises Léo Leblanc et fils, a mérité le Prix Reconnaissance 2015 de Femmessor pour la région de Gaspésie-Les Îles. Le jury a choisi de retenir la candidature de Mme Leblanc, pour l’excellence de son travail dans son secteur d’activité et pour sa contribution au développement de sa communauté.

Un autre honneur pour Le Vieux Treuil

Le diffuseur Au Vieux-Treuil reçoit le Prix Mallette-Méga Scène pour ses activités de promotion et de mise en marché. Cette distinction lui a été remise lors de la 24e Rencontre d’automne du Réseau des Organisateurs de Spectacles de l’Est du Québec, qui se déroulait cet automne à Rimouski. Entre autres, le ROSEQ souligne l’originalité des outils de promotion et la diversité de la programmation du Vieux Treuil.

Une contrôleuse aérienne honorée à Washington

La spécialiste d’information de vol en fonction à l’aéroport de Havre-aux-Maisons, Maureen Stevens, s’est vue remettre le prix du Président de la part de NavCanada et le prix du spécialiste du contrôle du trafic aérien de l’année au congrès Air Traffic Control Award à Washington. Résidente des Îles depuis maintenant 17 ans, Mme Stevens attribue sa nomination au dévouement professionnel dont elle doit faire preuve, particulièrement en cas de tempête, alors qu’elle a déjà dû rester en devoir pendant 36 heures d’affilée.

maureen

© Archives

Le métier de pêcheur vu par Cédric Landry

Le documentaire « Capitaine des hauts-fonds », réalisé par le madelinot Cédric Landry, n’a laissé personne indifférent lors de sa présentation. Cédric a suivi trois pêcheurs sur les eaux du Saint-Laurent, le temps d’une saison. Il a été en mesure de constater que ce n’est pas un métier facile et que les pêcheurs travaillent fort pour qu’on puisse se régaler. Le film a été présenté en avant-première à Rimouski et Cap-aux-Meules, avant d’être diffusé en deux parties à la télévision de Radio-Canada.

Le nouveau film de Sophie Deraspe dérange

Les Loups, le nouveau film de la talentueuse Sophie Deraspe, est sorti en salle au début de cette année. Entièrement tourné aux Îles, le scénario fait place à des images magnifiques mais à des scènes de chasse au phoque qui n’ont pas nécessairement plu à tous. Les critiques sont toutefois unanimes. Les Loups est un bon film qui met en valeur les paysages imprenables de l’archipel.

Une autre baleine échouée aux Îles

Une autre baleine s’est échouée aux Îles de la Madeleine cet automne. Il s’agissait cette fois-ci d’un rorqual commun, la deuxième plus grosse espèce de baleine. Là encore, on ignorait les causes de cet événement. La carcasse de la femelle a été retrouvée à l’est de Pointe-aux-Loups. Un peu plus tôt, une baleine noire s’était échouée dans le même secteur.

Montréal aux Îles et les Îles à Montréal

Ville-de-Montreal

La délégation d’entrepreneurs madelinots qui ont participé à la Journée des Îles à l’Hôtel de Ville de Montréal. © Ville de Montréal

Lorsqu’on parle de visite de politiciens, il est difficile de passer sous silence celle du maire de Montréal, Denis Coderre. En juin dernier, le coloré politicien est venu sur l’archipel pour signer l’entente de jumelage entre Montréal et les Îles de la Madeleine. Un des points importants de cette entente a été la journée des Îles à Montréal, le 20 octobre, ou une délégation madelinienne a pu se rendre directement dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville de la métropole pour créer et renforcir des contacts avec le monde des affaires en vue de partenariats éventuels.

Robert Savard- Collaboration spéciale
Source : Magazine LES ÎLES

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X