MAG ancres_2016

Publié le 15 juillet 2016 | par Magazine les Îles

0

Les boursiers de la Fondation Madeli-Aide: Des ancrés où, ancrés à quoi, ancrés pourquoi ?


Un article original publié dans

Le fleuve est magnifique vu du haut de la tour à bureaux d’un jeune avocat de 35 ans. Ce même fleuve soutient le rythme d’un médecin, quelque part à Montréal ou à Rivière-du-Loup, et procure l’énergie dont a besoin une jeune femme d’affaires, qui partage son temps entre le Québec et le Nouveau-Brunswick. Il nourrit également le golfe qui est la source du sourire d’une ribambelle d’enfants, aux yeux d’une professeure de primaire qui a regagné ses Îles.

ancresAux paysages et aux réalités différentes, ces Aucoin, Leblanc, Thériault, Décoste et autres évoluent au gré du vent, mais ont pourtant tous un point en commun : les Îles-de-la-Madeleine. Plus encore, ils ont bénéficié du soutien de la Fondation Madeli-Aide, sous forme de bourses, à un moment ou l’autre durant leurs études et selon leur projet de carrière.

En effet, depuis 1998, la Fondation Madeli‐Aide s’est donnée comme mission de promouvoir les études et de soutenir la persévérance scolaire, notamment grâce à des fonds recueillis lors des soupers au homard à Québec et à Montréal sur le CTMA‐Vacancier. À ce jour, la Fondation a distribué plus de 1 270 bourses d’études pour un montant total de plus de 1,5M$. Où sont rendus ces jeunes Madelinots ? Que font-ils ?

Certains sont aujourd’hui aux Îles, mais plusieurs autres se retrouvent dispersés dans différentes régions du Québec, du Canada et du monde. Bien qu’ils soient nombreux, la volonté d’un petit groupe d’entre eux de créer une communauté d’anciens boursiers a donné naissance au regroupement des Ancrés, dont la mission est de favoriser le réseautage, mais surtout de donner au suivant en assurant une forme de soutien à la jeune relève. En ce sens, un premier cocktail-bénéfice s’est tenu le printemps dernier au Capitole de Québec, avec la collaboration du Cirque Éloize, par le biais de son spectacle Cirkopolis. En plus de permettre la rencontre d’anciens boursiers et d’amis de la Fondation Madeli-Aide, les bénéfices de cette soirée serviront à octroyer la première « Bourse des anciens boursiers », dont le récipiendaire sera connu en août prochain, lors de la traditionnelle remise des bourses de la Fondation en territoire madelinot.

Avec des fondements bien établis et des engagements réels, le défi des Ancrés demeure de répertorier le plus grand nombre possible d’anciens boursiers. Divers facilitateurs et initiatives ont été développés et déployés au cours des deux dernières années : activités réseautage, groupe Facebook Les Ancrés, carte interactive et autres, ayant tous comme point d’ancrage une page Web, que vous pouvez visiter au www.madeli-aide.org

Peu importe où se trouvent les anciens boursiers, aux Îles, ailleurs au Québec ou dans le monde, ils sont Ancrés, à leur façon, dans l’histoire de la Fondation Madeli-Aide. Par amour pour leur lieu d’origine, ils retrouvent, dans les Îles et l’air salin, la source pour se dépasser et réaliser leurs rêves, ici ou ailleurs. La nature de la mission des Ancrés fait que ce regroupement s’inscrit au nombre des initiatives remarquables, dont les Madelinots peuvent être fiers.

Alors qui que vous soyez, vous avez peut-être des Ancrés près de vous, où en croiserez sûrement sur votre route… À commencer par nous. Bon été !

Par :
Jocelyn Aucoin, membre du Conseil d’administration de la Fondation Madeli-Aide et responsable du Comité des anciens boursiers
Annick Thériault, membre du Comité des anciens boursiers

LA UNE :
Lors du cocktail-bénéfice le 3 mars dernier, de gauche à droite: Jocelyn Aucoin, Annick Thériault, Line Cormier, présidente de la Fondation Madeli-Aide, Maxime Charbonneau, Directeur, développement des affaires, communications et marketing du Cirque Éloize.

Source : Magazine LES ÎLES



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut ↑

X