Actualité 83cf472e-9d38-4aff-8ca7-c6da5e952fbf_JDX-NO-RATIO_WEB

Publié le 11 juin 2019 | par Journal de Québec

0

CTMA Vacancier: la Davie recueille des appuis


Un article original de

L’ancien président du Mouvement Desjardins, Claude Béland et le maire de Laval, Marc Demers, souhaitent comme le chantier Davie que le remplaçant du CTMA Vacancier, pour assurer la desserte maritime aux Îles-de-la-Madeleine, soit construit au Québec.

Le chantier maritime de Lévis reçoit ces appuis alors que le ministre québécois des Transports, François Bonnardel, s’apprête à faire connaître la solution qu’il préconise pour l’avenir de la liaison entre Montréal et l’archipel.

Dans une lettre obtenue par Le Journal, Claude Béland, président du Mouvement Desjardins de 1987 à 2000, joint sa voix aux administrateurs de Davie, afin de convaincre l’État québécois de confier le contrat à l’industrie québécoise.

«Si d’aventure, monsieur Legault choisissait de construire ce nouveau navire québécois à l’étranger, comme son prédécesseur l’avait maladroitement envisagé les conséquences seraient désastreuses», soutient M. Béland.

Signal

L’ancien patron s’interroge sur le signal qui serait envoyé à Ottawa alors que le gouvernement fédéral doit encore attribuer des milliards de dollars en contrats pour le renouvellement de sa flotte de navires.

Rappelons que François Bonnardel avait annulé, au début de l’année, les décrets signés par le gouvernement précédent, qui prévoyaient que la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA) continuerait de gérer la desserte pour 20 ans et que le contrat pour remplacer le vieillissant Vacancier serait attribué par appel d’offres international. Une clause assurait un contenu québécois minimal de 30%.

Le gouvernement Legault voulait refaire l’analyse complète du dossier, y compris du contrat qui le lie à CTMA pour assurer la desserte même.

«Cette partie-là de l’économie [la construction navale] était et est encore très utile, très importante, très créatrice d’emplois», plaide Claude Béland en entrevue.

Retombées économiques

Selon Chantier Davie, la construction de ce nouveau navire, dont le contrat est évalué à plus de 200 millions $, pourrait générer des retombées d’un demi-milliard de dollars au Québec et profiter à des centaines de sous-traitants dans la province.

À Laval, le maire Marc Demers appuie également la démarche de Davie, affirme le chantier maritime. La municipalité compte plusieurs fournisseurs, comme le distributeur d’acier et d’aluminium Metalium.

À Lévis, Chantier Davie estime que le contrat du navire qui succédera au CTMA Vacancier pourrait créer quelque 400 emplois directs.

La décision du gouvernement Legault dans ce dossier devrait être connue durant les prochaines semaines. Selon le cabinet du ministre Bonnardel, le rapport du comité interministériel sur la question sera «prochainement» présenté au conseil des ministres.

 

PAR DOMINIQUE LELIÈVRE
LA UNE : PHOTO D’ARCHIVES, DANIEL MALLARD

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑