Actualité Screen Shot 2020-02-16 at 12.58.17

Publié le 16 février 2020 | par Radio-Canada

0

Bar rayé du sud du golfe : la population se maintient


Pour en savoir plus

Les scientifiques de Pêches et Océans Canada évaluent que la population de bars rayés du sud du golfe du Saint-Laurent comptait 314 000 reproducteurs en 2019 . Cette population est sensiblement la même qu’en 2018.

Dans les années 1990, la population ne comptait plus que 5000 reproducteurs. Elle s’est peu à peu rétablie vers la fin des années 2010 pour atteindre près de 1 million de reproducteurs en 2017. «C’est une espèce qui peut augmenter et diminuer rapidement», commente Paul Chamberland, chef de l’unité des poissons anadromes pour la région du golfe à Pêches et Océans Canada. Cette variation s’explique en partie par la reproduction. «C’est une espèce qui produit beaucoup d’œufs. Ces œufs et les larves qui en résultent sont très fragiles. Une année, on peut avoir du recrutement et ces larves se transforment en petits poissons. Il y a des années qui peuvent être exceptionnelles et des années qui peuvent être désastreuses», explique le spécialiste de Pêches et Océans Canada. Le seul site de reproduction du bar rayé demeure la rivière Miramichi Nord-Ouest, au Nouveau-Brunswick. Des comportements de frai ont été observés dans d’autres rivières, mais il apparaît, selon les relevés scientifiques, qu’aucun recrutement n’en a résulté. «La Miramichi est spéciale et apporte les conditions dont les bars ont besoin pour que les larves deviennent des petits poissons», relève M. Chamberland. Un projet de recherche est aussi en cours pour analyser les os des bars rayés afin de déterminer si, par la signature chimique des rivières, ils proviennent de la Miramichi ou d’une autre rivière.

LA UNE : Des bars rayés PHOTO : ISTOCK

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X