Actualité Screen Shot 2020-06-19 at 12.29.03

Publié le 19 juin 2020 | par Radio-Canada

0

Une statue de John A. Macdonald vandalisée à Charlottetown


Pour en savoir plus

Quelqu’un a aspergé de peinture rouge la statue de John A. Macdonald à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard. Des employés municipaux ont entrepris de la nettoyer, vendredi matin.

La statue trône sur un banc à l’entrée de la voie piétonne Victoria Row, au centre-ville. Plusieurs personnes réclament qu’elle soit retirée des lieux parce que ce Père de la confédération, le 1er premier ministre du Canada, est aussi reconnu comme l’un des architectes des pensionnats autochtones. Ces pensionnats ont séparé des enfants de leurs parents. Des générations d’enfants y ont subi de mauvais traitements qui ont perduré pendant plus d’un siècle. Des représentants de la communauté micmaque de l’Île-du-Prince-Édouard ont proposé ces derniers jours que la statue reste à sa place et qu’on y ajoute un écriteau pour expliquer les conséquences des décisions de l’ancien premier ministre sur les peuples autochtones. Le maire de Charlottetown, Philip Brown, avait alors indiqué que le conseil municipal prendrait une décision sur le sort de la statue lors d’une réunion qui aura lieu à une date ultérieure.

LA UNE : La statue de John A. MacDonald a été recouverte de peinture rouge dans la nuit de jeudi à vendredi. PHOTO : RADIO-CANADA / JULIEN LECACHEUR


 





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X