Actualité ctma_Gab

Publié le 19 novembre 2020 | par Webmestre

0

Desserte des Îles-de-la-Madeleine – Une nouvelle entente avec CTMA pour assurer la desserte jusqu’en 2023


La Société des traversiers du Québec (STQ) et le gouvernement du Québec ont conclu une nouvelle entente avec Navigation Madeleine, une filiale de la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA), afin d’assurer la continuité de la desserte des Îles-de-la-Madeleine jusqu’au 31 mars 2023.

L’entente, entrée en vigueur le 1er novembre, permettra d’assurer la stabilité de ce lien essentiel pour les prochaines années, pendant que se poursuit en parallèle l’analyse visant à déterminer le meilleur modèle d’affaires à long terme pour assurer une desserte conforme aux besoins des Madelinots et profitable pour l’ensemble des Québécois.

« Il était important pour le gouvernement d’assurer la continuité de ce lien essentiel avec les Îles-de-Madeleine pour les prochaines années. C’est maintenant chose faite. Le ministère de l’Économie et de l’Innovation poursuivra maintenant la réflexion qu’il a amorcée afin de déterminer le modèle d’affaires adéquat au-delà de 2023, et ce, tant pour les Madelinots que pour l’ensemble des Québécois ».- François Bonnardel, ministre des Transports, ministre responsable de la région de l’Estrie et député de Granby

« Les Îles-de-la-Madeleine ont une réalité insulaire spécifique. Il est essentiel que le transport maritime y soit accessible et efficace. Cette nouvelle entente assurera la qualité des services pour les citoyens, mais aussi pour l’ensemble des visiteurs. Le modèle coopératif de transport permet aussi de renforcer l’économie locale ». – Marie-Ève Proulx, ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, ministre déléguée au Développement économique régional et députée de Côte-du-Sud.

« La nouvelle entente permettra de garantir l’offre de service pour les prochaines années et de donner le temps au gouvernement de poursuivre sa réflexion. Il était essentiel pour la STQ d’assurer cette stabilité au bénéfice des Madelinots ». – Stéphane Lafaut, président-directeur général de la STQ

LA UNE : Gabriel Rancourt – Gemini
SOURCE : Société des traversiers du Québec


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X