Actualité Capture d’écran, le 2021-09-16 à 20.11.09

Publié le 16 septembre 2021 | par Radio-Canada

0

Site historique de La Grave : les travaux de recharge sont lancés


Pour en savoir plus

Les travaux de recharge de plage ont commencé mercredi au site historique de La Grave, à Havre-Aubert, aux Îles-de-la-Madeleine. Ce chantier d’environ 6,4 millions $ devrait être en cours d’ici la mi-novembre.

La Municipalité tenait en soirée mercredi une séance d’information pour expliquer les travaux, visant à contrer l’érosion côtière et à préserver les infrastructures patrimoniales malmenées par les tempêtes.

Au cours des prochaines semaines, 75 000 tonnes de gravier seront utilisées pour recharger la plage.

Ce gravier-là, c’est un gravier de rivière. C’est un gravier qui est arrondi et son diamètre moyen est de 15 mm. Aux Îles, on ne retrouve pas ce type de matériau-là, donc on doit l’importer de Terre-Neuve, explique le directeur de l’ingénierie, des TIC et des bâtiments à la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Jean Hubert.

Capture d’écran, le 2021-09-16 à 20.11.20

Le gravier utilisé pour la recharge est importé de l’extérieur de l’archipel. PHOTO : GRACIEUSETÉ DE MARTIN PAINCHAUD

Deux barges remplies de gravier ont déjà été acheminées par camion du quai vers le site historique. Dix autres sont attendues par la suite.

On vient donc engraisser une plage existante, une plage de galets sur 660 mètres de longueur. On va élargir la plage et la rehausser pour protéger tout le secteur et surtout les bâtiments, a mentionné M. Hubert à l’antenne de l’émission Bon pied bonne heurejeudi matin.

Une pente de gravier sera aménagée. C’est l’effet des marées et des vagues qui va adoucir la pente de cette recharge-là, qui va aussi protéger les bâtiments face à l’assaut des vagues, explique Jean Hubert.

Capture d’écran, le 2021-09-16 à 20.11.30

Les travaux étaient dans les cartons depuis de nombreuses années. PHOTO : GRACIEUSETÉ DE MARTIN PAINCHAUD

Un seul bâtiment devra être déplacé pour la durée des travaux réalisés par l’entrepreneur gaspésien LFG Construction. Il s’agit du restaurant le Four à Pain, qui demeure néanmoins sur le site.

Plusieurs études ont été menées avant que ne soit entamée la recharge, dont la vie utile devrait d’être d’environ trois décennies.

«On ne prévoit pas de travaux d’intervention d’entretien avant 30 ans. Normalement, Ça devrait tenir le coup. C’est sûr qu’on ne sait jamais, il peut y avoir une tempête phénoménale qui arrive et qui crée une brèche.» – Une citation de :Jean Hubert, directeur de l’ingénierie, des TIC et des bâtiments à la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine

Capture d’écran, le 2021-09-16 à 20.11.38

Le chantier en cours devrait prendre fin vers la mi-novembre. PHOTO : GRACIEUSETÉ DE MARTIN PAINCHAUD

D’autres travaux sur l’allée piétonnière

L’aménagement de l’allée piétonnière de La Grave sur 225 mètres, évalué à environ 300 000 $, devrait quant à lui commencer vers le 20 septembre. Ce chantier, mené par P.&B. Entreprises et Constructions RDA, devrait quant à lui durer quatre semaines. La structure avait subi les contrecoups du passage de la tempête Dorian.

Capture d’écran, le 2021-09-16 à 20.11.47

L’aménagement de l’allée piétonnière de La Grave s’étendra sur 225 mètres. PHOTO : GRACIEUSETÉ MUNICIPALITÉ DES ÎLES, MARIE-JOSÉE DESCHÊNES

Un enrochement de protection sera mis en place pour protéger l’allée piétonnière, mais aussi les résidences. Il sera fait du même type de gravier utilisé dans les travaux de recharge de plage.

Le trottoir de bois sera remplacé par un sentier de poussière de pierre sur certains tronçons. D’autres parties seront toutefois conservées.

Un autre projet d’envergure, cette fois à Cap-aux-Meules

Des travaux de protection sont également prévus au cours de l’année 2022 dans le secteur de Cap-aux-Meules. Il s’agit de protéger la zone entre les étangs aérés et le port, particulièrement exposée aux vagues.

Capture d’écran, le 2021-09-16 à 20.11.59

Des travaux d’urgence avaient été effectués derrière le cinéma Cyrco. (archives) PHOTO : RADIO-CANADA / ISABELLE LAROSE

Dorian a considérablement frappé cette zone, dont la piste cyclable, a expliqué Dominic Lachance, ingénieur à la Fédération québécoise des municipalités, lors de la rencontre d’information tenue mercredi.

Yann Ropars, ingénieur côtier et portuaire, a rappelé lors de la rencontre que la falaise est constituée d’un matériau particulièrement friable et qu’elle est toujours très attaquée par les vagues. Celles-ci atteignent les deux tiers de la falaise. Les cavernes qui s’y trouvent risquent de s’affaisser. L’érosion menace notamment le cinéma.

Capture d’écran, le 2021-09-16 à 20.12.09

Les plans du projet de recharge de plage à Cap-aux-Meules PHOTO : GRACIEUSETÉ MUNICIPALITÉ DES ÎLES

Différents scénarios ont été étudiés. Le projet retenu consiste en une recharge de plage avec 90 000 tonnes d’un matériau granulaire. On va laisser les vagues adoucir et compacter ce matériau, explique M. Ropars. Une pente d’équilibre devrait être atteinte dans deux ans. Un noyau en pierre des Îles sera aménagé sous cet enrochement.

Selon Dominic Lachance, le projet chemine. Des autorisations environnementales de divers ministères doivent être obtenues. Il fait donc l’objet de plusieurs validations auprès de différents ministères.

Les travaux devraient durer huit semaines et coûter 9,2 millions de dollars. Les appels d’offres seront lancés cet hiver et les travaux devraient se dérouler en 2022.

LA UNE : Une pente sera aménagée à l’aide du gravier déchargé sur la plage afin de protéger les bâtiments patrimoniaux du site. PHOTO : GRACIEUSETÉ DE MARTIN PAINCHAUD





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X