Le CHLSD des Îles-de-la-Madeleine devrait devenir public d’ici la fin de l’été

Publicité

Articles similaires

Les employés du CHSLD des Îles-de-la-Madeleine, à Cap-aux-Meules, devraient joindre les rangs du réseau de santé public vers la fin du mois d’août, selon la présidente-directrice générale du CISSS des Îles.

Le CHSLD, qui a actuellement un statut privé non conventionné, devrait finalement passer sous le giron du CISSS des Îles avant l’automne.

Ce changement de statut était revendiqué par les employés du CHSLD depuis son ouverture au printemps 2021, car ils n’ont pas les mêmes conditions salariales ni les mêmes avantages sociaux que ceux du secteur public.

La présidente du Syndicat des travailleurs et travailleuses du CHSLD des Îles-de-la-Madeleine, Monica Cormier Boudreau, espère que l’échéance promise sera respectée, après trois ans d’attente.

On aurait aimé que ça se fasse plus tôt, avant l’été, parce que la date a été repoussée à quelques reprises, admet-elle.

On a assez attendu, on espère vraiment que cette fois-ci sera la bonne et qu’on ne sera plus dans l’attente.

Une citation de Monica Cormier Boudreau, présidente du Syndicat des travailleurs et travailleuses du CHSLD des Îles-de-la-Madeleine
Des employées manifestent.

Les employés du CHSLD Plaisance ont manifesté plusieurs fois pour demander le changement de statut de leur établissement. (Photo d’archives) PHOTO : RADIO-CANADA / ISABELLE LAROSE

La présidente-directrice du CISSS des Îles, Sophie Doucet, indique qu’elle aurait aussi aimé que le transfert des employés vers le réseau public se fasse avant l’été.

Elle souligne qu’une pause de trois semaines dans les négociations avec l’État québécois a été demandée par l’organisme Résidence Plaisance des Îles pour valider certains paramètres, ce qui a entraîné du retard.

Québec sera propriétaire de tout le bâtiment

La Résidence Plaisance, bâtiment dans lequel se trouve le CHSLD des Îles-de-la-Madeleine, deviendra entièrement propriété de l’État québécois.

L’organisme à but non lucratif Résidence Plaisance des Îles qui a mis sur pied le bâtiment continuera toutefois de gérer la résidence privée pour aînés (RPA) située dans le même édifice que le CHSLD en tant que locataire.

C’est l’État qui va racheter les créances de premier rang et qui va devenir propriétaire du bâtiment, explique la présidente-directrice du CISSS des Îles, Sophie Doucet. Il va falloir qu’il y ait un bail qui soit conclu entre Résidence Plaisance des Îles et l’État pour la portion du bâtiment qui est occupé par la RPA.

Résidence Plaisance des Îles est un organisme à but non lucratif créé en 2016 afin de construire et de gérer une résidence multifonctionnelle pour les personnes âgées des Îles-de-la-Madeleine. L’établissement compte 65 places en soins de longue durée (volet CHLSD) et 143 logements pour personnes âgées autonomes et semi-autonomes (volet résidence privée pour aînés, ou RPA).

Des ententes de services doivent également être négociées entre le CISSS des Îles et Résidence Plaisance des Îles qui demeurera responsable, à sa demande, de certains services qui seront partagés entre le CHSLD et la RPA, soit les services alimentaires, l’entretien ménager, la buanderie et la réception.

C’est le CISSS qui va acheter des services de Résidence Plaisance des Îles, donc il faut conclure une entente de service, il faut s’entendre sur les modalités et les montants, précise Sophie Doucet.

La PDG du CISSS des Îles espère que les ententes concernant le transfert des employés, l’occupation des locaux et le partage des services seront presque finalisées avant la pause estivale.

Sophie Doucet estime que le changement de propriété du bâtiment pourrait être notarié cet automne, après l’adoption d’un décret ministériel en ce sens.

 

LA UNE : Le Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) des Îles-de-la-Madeleine, aussi appelé CHSLD Plaisance, se trouve dans la Résidence Plaisance. (Photo d’archives) PHOTO : RADIO-CANADA / ISABELLE LAROSE

PAR