Archives tempete

Publié le 17 janvier 2018 | par Webmestre

Éphémérides : Une tempête record s’abat sur les Îles en 1982

Auteur 1


17/01/1982 : Les Îles-de-la-Madeleine connaissent régulièrement les assauts du vent. Le dimanche 17 janvier 1982, une violente tempête de vent et de neige s’abat sur les Îles. Ce violent blizzard qui dure plus de deux jours est selon les anciens de la place la pire à se produire depuis 1910.

429676_389357964411505_238368228_n

Photo : © Facebook / Les anciennes Îles de la Madeleine

Les Îles, au cœur de la tourmente, sont balayées par des vents du nord-ouest qui soufflent de 80 à 100 kilomètres à l’heure. Cependant, des rafales de 140 kilomètres à l’heure sont enregistrées à l’aéroport de Havre-aux-Maisons. En plus des forts vents, cette tempête est accompagnée d’averses de neige et d’un important refroidissement éolien. Les températures sont de -25° C, mais descendent jusqu’à -85° C avec le facteur éolien.

Nombreux sont les dommages et les conséquences. Le système scolaire est paralysé pour plus d’une semaine. Cet arrêt forcé, qui fait la joie des enfants, découle surtout des bris des systèmes de chauffage et de tuyauterie dus au froid. Plusieurs résidences familiales et divers bâtiments connaissent les mêmes problèmes dans toutes les municipalités des Îles-de-la-Madeleine. Il y a des panne d’électricité et de téléphone dans certains secteurs.

426443_389357617744873_539054924_n

Photo : © Facebook / Les anciennes Îles de la Madeleine

Les abonnés d’Hydro-Québec connaissent plusieurs pannes qui les plongent dans le noir et dans le froid. Au total, 2500 abonnés sont privés d’électricité et certains secteurs l’ont été pendant plus de quatre jours. Puisque l’équipe qui s’occupe des lignes sur le territoire des Îles est petite, Hydro-Québec doit faire appel à une équipe de sept monteurs de ligne, un technicien, un estimateur et un conservateur de Gaspé.

Les Madelinots sont également coupés de toutes sources d’information sur ce qui se passe aux Îles. CFIM ne peut diffuser aucune émission pendant deux jours puisque le transmetteur chargé de faire passer les ondes est affecté par le froid qui sévit. Par la suite, la radio informe les gens des heures d’ouverture des commerces d’alimentation et la disponibilité des produits frais.

Malgré tous les dommages et les inconvénients connus lors de cette tempête, les Madelinots ne comptent aucune perte de vie ou accident grave. Au contraire, les gens ont pratiqué l’entraide. Ceux privés d’électricité sont hébergés par un voisin, un parent, un ami, qui a la chance de posséder un poêle à bois, ou chez ceux qui n’ont pas de pannes électriques.

 

LA UNE : Source : Fonds Achille Hubert

Comments

comments


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑