Actualité Screen Shot 2019-11-09 at 10.54.17

Publié le 9 novembre 2019 | par Radio-Canada

0

Faillite de l’entreprise d’élevage de pétoncles Culti-Mer


Pour en savoir plus

Le syndic de faillite Lemieux Nolet a mis en vente les actifs de l’entreprise d’élevage de pétoncles Culti-Mer des Îles-de-la-Madeleine.

L’entreprise, fondée en 2006, a déposé son bilan, il y a un mois. Culti-Mer laisse 500 000 $ de dettes, dont la majorité, 300 000 $, est détenue par des créanciers garantis comme Investissement Québec ou la Société de développement de l’industrie maricole (SODIM). Le syndic recevra les soumissions pour l’achat des équipements et du bâtiment d’ici le 29 novembre prochain. Le propriétaire de l’entreprise, Sylvain Vigneau, n’a pas désiré commenter la fermeture de Culti-Mer qui avait cessé sa production depuis plus d’un an. À la SODIM, qui détient une créance, la directrice Mélanie Guérette n’a pas non plus voulu se prononcer sur les déboires de Culti-Mer. Toutefois, Mme Guérette rappelle qu’il s’agit d’une industrie jeune qui a besoin d’être soutenue financièrement, d’autant plus, précise-t-elle, que la production dans le domaine des pétoncles prend environ sept ans. C’est long à assumer cette durée sans avoir de revenus considérant tous les facteurs externes qui peuvent venir diminuer la production, c’est vraiment des conditions difficiles , fait valoir Mme Guerette. La prédation ou les glaces peuvent facilement fragiliser une entreprise. Malgré les difficultés, certaines entreprises comme les Moules du large ont réussi à se faire valoir auprès des consommateurs. Mais la partie n’est pas facile. La mise en marché est toujours un écueil puisqu’elle repose essentiellement sur les petites entreprises de mariculture, souligne Mme Guérette.

LA UNE : L’ouverture d’un pétoncle frais (archives) PHOTO : RADIO-CANADA / NICOLAS LACHAPELLE

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X