Données météo non disponibles




Actualité Screen Shot 2019-12-08 at 12.44.35

Publié le 8 décembre 2019 | par Radio-Canada

0

Comment concilier usage et protection du territoire aux Îles?


Pour en savoir plus

Pour les Madelinots, la notion de territoire revêt une signification bien concrète. Comme l’espace est limité, la possibilité pour eux de jouir des beautés du territoire en toute liberté entre parfois en conflit avec la nécessité de protéger les milieux naturels, de plus en plus vulnérables.

Toutefois, les organismes environnementaux comme Attention FragÎles, le Comité ZIP et la Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine font des progrès dans leurs efforts de conciliation entre les usages du territoire et sa protection. Par exemple, les critiques reviennent régulièrement sur les réseaux sociaux, à propos de la circulation des VTT, qui se fait été comme hiver. Toutefois, une collaboration entre Attention FragÎles et le Club de VTT, qu’on aurait crue impossible il y a 10 ans, a permis d’importantes avancées. Depuis cinq ans environ, les deux organismes travaillent de concert pour en arriver à ce que les quadistes puissent continuer à pratiquer leur activité tout en limitant les conséquences sur l’environnement. Il y a de l’espoir, selon la directrice générale d’Attention Fragîles, Marie-Ève Giroux. «Avant, les perceptions étaient différentes, mais peu à peu, on s’est rapprochés», raconte-t-elle. «On n’est pas dans une approche « cloche de verre », ajoute-t-elle. On travaille en concertation. La seule façon de protéger le territoire, c’est de s’assurer que les gens qui l’utilisent comprennent les impacts environnementaux de leur activité, qu’ils voient localement comment on peut améliorer les choses avec un aménagement adéquat.»

LA UNE : Lever de soleil aux Îles-de-la-Madeleine PHOTO : RADIO-CANADA / JEAN-FRANÇOIS DESCHÊNES

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X