Accepte-toi comme je suis, un documentaire sur l’identité de genre tourné aux Îles

Publicité

Articles similaires

Démission du conseiller de Grande-Entrée Gaétan Richard

Le conseiller municipal de Grande-Entrée Gaétan Richard quitte ses...

Le homard américain ne migre pas vers le Canada

Les fortes quantités de homard enregistrées depuis quelques années...

Une seconde soirée mouvementée autour de la Passe Archipel

Bien qu’elle fût omniprésente, la question de la Passe...

Des touristes pensent payer volontairement la Passe Archipel

Les personnes qui visitent les Îles-de-la-Madeleine cette année ne...

La réalisatrice estrienne Emmanuelle Roberge – ancienne résidente des Îles qui cosignait en 2022 la vidéodanse (Wel)Coming in – nous présente un portrait intimiste dans son plus récent documentaire Accepte-toi comme je suis, celui de la Madelinienne Élise Cornellier Bernier. À travers le film, Élise se confie sur la transition qu’elle a entamée il y a quelques années, nous parle de sa réalité, mais aussi de ses réflexions à propos de l’identité de genre.

On la rencontre dans sa maison, dans la nature qui caractérise le lieu où elle vit, les Îles. On accueille Emmanuelle Roberge en amont de l’avant-première du film, présenté le 10 avril au Musée de la civilisation à Québec.

LA UNE : La nature et le territoire des Îles occupent une grande place dans le documentaire « Accepte-toi comme je suis », dans lequel Élise Cornellier Bernier se livre.PHOTO : Emmanuelle Roberge