Annie Morin reçoit le Prix du CALQ – Artiste de l’année aux Îles-de-la-Madeleine

Publicité

Articles similaires

Capitaine Acadie débarque à Saint-Jacques

Pour célébrer leur 250e anniversaire, la Municipalité de Saint-Jacques...

L’artiste GUZZZ inspiré par le renard des Îles-de-la-Madeleine

Renard'Eau, c'est le titre de la nouvelle exposition de...

Capitaine Acadie prend son envol à Caraquet

La municipalité de Caraquet et Bedecomics ont officiellement dévoilé,jeudi,...

Rosalie Beaulieu-Côté, lauréate de la bourse François-Bourque

Une élève de la Coopérative École Cindy Mae Danse...

Le Conseil des arts et des lettres du Québec est heureux de décerner le Prix du CALQ – Artiste de l’année aux Îles-de-la-Madeleine à l’artiste visuelle Annie Morin. Ce prix, assorti d’un montant de 10 000 $, lui a été remis par Priscille Gendron, directrice du soutien aux organismes de création et de production au Conseil des arts et des lettres du Québec, à l’occasion d’une cérémonie organisée par Arrimage, Corporation culturelle des Îles-de-la-Madeleine, à la salle communautaire de Fatima.

« Très appréciée dans son milieu et dans sa communauté, Annie Morin se distingue par son parcours remarquable et sa démarche claire et sincère. L’artiste a connu une année charnière dans sa carrière avec, notamment, la présentation d’une exposition d’envergure au Musée de la Mer. Avec un grand respect de la nature, son travail marquant et touchant aborde des thématiques pertinentes, au travers desquelles on sent tout l’attachement de l’artiste pour son territoire », ont mentionné les membres du jury réunis par le Conseil.

Biographie d’Annie Morin

Artiste multidisciplinaire originaire des Laurentides, Annie Morin décide en 2000 de s’établir aux Îles-de-la-Madeleine et de se consacrer à ses deux passions : la peinture et la sculpture de métal. Elle y fonde sa propre école où elle transmet sa passion pour les arts. Sa personnalité́ colorée se reflète à travers des œuvres qui égayent et font sourire. Alors qu’en peinture, l’artiste visuelle s’exprime par la technique de la spatule et du coulage, en sculpture, son imagination s’active selon les métaux recyclés qu’elle recueille lors de ses « chasses aux déchets ». L’inspiration d’Annie Morin trouve sa source dans la nature, qui suscite chez elle une grande fascination. Au fil des ans, son parcours artistique s’est naturellement laissé influencé par cet endroit unique. Son art est particulièrement imprégné́ de la culture maritime, des mystères de la mer et des paysages insulaires façonnés par le vent des Îles.

Pour découvrir le travail d’Annie Morin, une capsule vidéo portant sur sa démarche artistique sera disponible prochainement sur La Fabrique culturelle, la plateforme culturelle numérique de Télé-Québec.


Le Conseil des arts et des lettres du Québec

Le Conseil des arts et des lettres du Québec investit dans l’imaginaire et célèbre les succès de celles et ceux qui créent des œuvres marquantes, qui forgent notre identité culturelle et la font rayonner. Dans une perspective de développement artistique équitable et durable, le Conseil soutient dans toutes les régions du Québec la création, l’expérimentation et la production dans les domaines des arts et des lettres et en favorise la diffusion au Québec, au Canada et à l’étranger.

En décernant ce prix, le Conseil poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui aux créatrices et aux créateurs qui se distinguent par l’excellence de leurs réalisations et par leur contribution exceptionnelle à la vitalité de la culture québécoise. 

 

LA UNE : Annie Morin sacrée artiste de l’année aux Îles-de-la-Madeleine – Crédit : Nigel Quinn (Groupe CNW/Conseil des arts et des lettres du Québec)