Peugeot Boxer Back to Back : réel véhicule ou simple illusion?

Publicité

Articles similaires

Dois-je choisir l’ensemble Tremor pour le Ford Maverick?

« Je suis intéressé par le Ford Maverick. Il remplacera...

Volkswagen Taos ou Mazda CX-30? Location ou achat?

« Je possède actuellement une Volkswagen Golf à moteur 1,8...

Volkswagen confirme que les Jetta, Taos et Tiguan seront retouchés pour 2025

Le constructeur automobile Volkswagen est en train de remodeler...

Jeep prévoit ramener le Renegade en 2027 en configuration électrique

La marque américaine Jeep arrive lentement mais sûrement dans...

Le monde de l’automobile varie énormément son offre d’un pays à l’autre, mais aussi d’un continent à l’autre. C’est particulièrement le cas quand nous comparons les constructeurs présents en Amérique du Nord avec ceux qui sont présents en Europe. C’est d’ailleurs ce que nous constatons avec Peugeot qui offre le Boxer, un véhicule commercial qui partage plusieurs composants avec le Ram ProMaster chez nous. Cependant, le constructeur français offre une version peu commune qui présente deux cabines dos à dos attachées ensemble et fonctionnelles.

Non, ce n’est pas une illusion

Au premier coup d’œil, ce véhicule à châssis-cabine de la marque Peugeot peut sembler être une illusion, mais ce n’est pas le cas. En effet, le Peugeot Boxer en version Back to Back (dos à dos) est bien réel. Il est d’ailleurs possible d’en faire la configuration sur le site web britannique du constructeur français. Ces « demi-véhicules » sont bien fonctionnels. Ils comprennent même chacun un groupe motopropulseur (moteur et boîte de vitesses) et sont munis d’un rouage à traction.

Mais à quoi sert ce type de véhicule?

Le Peugeot Boxer Back to Back ne s’adresse pas au grand public. Cette configuration s’adresse plus particulièrement aux entreprises de modifications d’après-marché puisqu’elle vise une plus grande liberté dans la conversion du véhicule. L’autre raison derrière ce type de véhicules se situe du côté des économies de transport. En effet, ces deux cabines attachées permettent de réduire les coûts de transport, puisque cet ensemble occupe le même espace qu’un seul véhicule avec un long châssis à l’arrière. Peugeot est donc en mesure de livrer deux véhicules dans le même espace qu’un seul, et ce, sur un même transport.

Une fois le véhicule livré à l’atelier de modifications, l’entreprise de transformation de véhicules n’a alors qu’à désaccoupler les deux cabines pour avoir deux véhicules complètement distincts. Selon les images, une partie en métal ou en acier semble relier les deux châssis au moyen de boulons, ce qui permettrait le désaccouplement.

Le véhicule n’est donc pas conçu pour prendre la route en configuration dos à dos. Ce n’est que pour le transport, question de sécurité et côté pratique.

Une impression de déjà vu

Si le fait de voir une configuration dos à dos comme celle-ci est une première, le design général de la partie avant des véhicules a quelque chose de familier. En effet, les fins observateurs auront remarqué les ressemblances avec le Ram ProMaster commercialisé chez nous. Ils ont bien raison puisqu’il s’agit d’un véhicule qui affiche la bannière Stellantis. D’ailleurs, le Ram ProMaster en Amérique du Nord partage plusieurs composants avec le Fiat Ducato, l’Opel Movano et le Citroën Jumper. Ce dernier peut d’ailleurs aussi être commandé en version dos à dos, comme le Peugeot Boxer, selon les médias automobiles français.

Une fois de plus, cette configuration spéciale démontre les différences qu’on peut observer sur le continent européen en matière d’automobile.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER
[jwplayer key= »YjnWnLwv »]