Alpine dévoile l’A290, presque l’héritière spirituelle de la Renault 5 Turbo

Publicité

Articles similaires

Volkswagen s’inquiète des problèmes de livraison de Northvolt

Face aux difficultés rencontrées par l’usine de cellules de...

Toyota dévoile une édition limitée de la GR86

Alors que l’industrie de l’automobile se tourne résolument vers...

L’Audi A5 2025 bouffe l’A4 et s’offre l’hybridation

Dans la foulée de la révision des appellations de...

Il y a une rumeur persistante quant à l’introduction d’Alpine en Amérique du Nord avec le dévoilement de l’A290. Ce 2e modèle dans la gamme Alpine après l’A110 est une petite bombe de plaisir entièrement électrique. Déclinée avec 2 motorisations, l’A290 vient s’attaquer directement à la MINI Cooper S E.

Tous ceux qui s’intéressent un tant soit peu aux voitures françaises reconnaîtront les liens de famille avec la nouvelle génération de la Renault 5. Alpine étant une division du constructeur français, on transfuge la 5 chez Alpine pour la création de versions passablement plus pimentées, à la sauce Alpine.

Dans le cas présent, on ne se contente pas de lui donner des moteurs plus puissants. Le style est revu en profondeur avec des éléments décoratifs, de nouveaux pare-chocs, des jantes de 19 pouces exclusives à ces versions, des voies plus larges de 60 millimètres et, bien sûr, des projecteurs du type « course de rallye » à l’avant avec un motif en X, notamment. Dès le premier coup d’œil, on constate que cette Alpine est différente de la Renault 5 E-Tech.

Dans l’habitacle, les airs de famille demeurent très forts, mais Alpine fait un effort pour lui offrir une distinction. Le volant propose une présentation beaucoup plus sportive avec un fond plat et le bouton RCH (Recharge) en bleu. Derrière, le bouton OV (Over Take) donne la pleine puissance (du moins en apparence). La console centrale est complètement réaménagée et intègre les boutons de la transmission. Devant le passager aussi, on délaisse les bandes de cuir verticales de la 5 pour une applique de plastique à l’apparence plus épurée. Les sièges offrent également plus de maintien.

Sous le capot, Alpine suggère 2 motorisations. De base avec les GT et GT Premium, on parle d’une puissance de 180 chevaux et d’un couple de 210 livres-pieds, alors que les GT Performance et GTS poussent la note à 220 chevaux et 221 livres-pieds. Si l’on considère que sa masse est contenue à 1 479 kilos (3 261 livres), le bolide le plus pimenté se permet un 0 à 100 kilomètres/heure en 6,4 secondes, un gain significatif par comparaison avec les 8 secondes de la Renault 5 E-Tech.

La batterie demeure la même à 52 kilowattheures. Si l’on considère les changements techniques et esthétiques donnés à l’A290, on observe un léger recul en matière d’autonomie selon l’évaluation WLTP à 380 kilomètres contre 400 pour la 5. Le constructeur offrira une version Première Édition limitée à seulement 1 955 exemplaires. Dans le catalogue, on compte sur seulement 4 couleurs différentes : noir, blanc, bleu et gris. Le prix de base prévu est d’environ 38 000 euros, ce qui porterait le prix en dollars canadiens à plus de 56 000 $.

L’avis de RPM

Est-il temps pour Alpine de venir s’implanter en Amérique du Nord? Les rumeurs sur ce sujet vont bon train depuis déjà plusieurs années. Cette A290 serait-elle une bonne option pour l’introduction de la marque? Au Québec, avec notre amour de la Renault 5, très certainement, mais c’est exactement le contraire hors des frontières de la belle province.

En réalité, pour faire le saut, j’ai l’impression qu’Alpine attend le renouvellement de sa sportive A110 et l’introduction de son premier VUS qui est prévu dans quelques années. Tristement, si l’on désire séduire les Nord-Américains, il faut mettre de côté compacité et sportivité. Espérons seulement que, dans cette foulée, le constructeur nous offrira le plaisir d’importer ses jouets que sont les A110 et A290 pour qu’on puisse s’amuser!

Si tel est le cas, Alpine devrait regarder attentivement sa stratégie de prix pour être concurrentielle, car, dans le cas de l’A290 avec une projection de plus de 56 000 $ pour le modèle de base, on est à près de 5 000 $ de plus que la MINI Cooper S E, sa principale rivale.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER
[jwplayer key= »APWyQ5im »]