Découverte 870x489_2018-02_seacleaner_img_fixe_011

Publié le 20 avril 2018 | par Webmestre

0

MANTA, le bateau qui va nettoyer la pollution des océans

Auteur 1


Le MANTA est le premier navire hauturier capable de collecter en grande quantité les macro-déchets plastiques qui flottent sur les océans.

Concentrant dans sa conception les technologies les plus innovantes en matière de production d’énergie propre, il est autonome et bénéficie d’une manœuvrabilité optimale lui permettant d’intervenir rapidement dans les zones les plus fortement polluées, aussi bien en haute mer que le long des côtes ou dans les estuaires des 10 grands fleuves d’où proviendrait 90 % de la pollution plastique déversée dans les océans.

À terme, le bateau devrait mesurer 70 m, et il utilisera plusieurs technologies innovantes en matière d’énergie propre (panneaux solaires et éoliennes) en plus d’être autonome en énergie à 75 %.

Un tapis roulant se trouvera sous le bateau. Sa fonction est d’aspirer les déchets. À l’intérieur, une équipe d’opérateurs séparera les déchets et la matière organique, qui sera ensuite rejetée à la mer. Le Manta sera également doté d’une grue à l’arrière qui ramasse les filets à la dérive, ainsi que d’un système à pyrolyse qui transforme les déchets non recyclables en carburant. Quant à eux, les déchets recyclables amassés seront compactés en blocs de 1 m3. Un seul bateau peut contenir 600 blocs, soit 250 tonnes de déchets, lesquels seront ramenés à la terre aux fins de recyclage.

Son concepteur, le navigateur suisse Yvan Bourgnon souhaite constituer une flotte d’une centaine de bateaux pour optimiser l’efficacité opérationnelle.

5d5537ce-39d8-11e8-93c4-115bdbe90aa8_1

Le cout du projet est de 30 millions de dollars, et son lancement est prévu pour 2022.

Source : Seacleaners.org


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X