Le trafic maritime nuit au développement des mollusques

Publicité

Articles similaires

Démission du conseiller de Grande-Entrée Gaétan Richard

Le conseiller municipal de Grande-Entrée Gaétan Richard quitte ses...

Le homard américain ne migre pas vers le Canada

Les fortes quantités de homard enregistrées depuis quelques années...

Une seconde soirée mouvementée autour de la Passe Archipel

Bien qu’elle fût omniprésente, la question de la Passe...

Des touristes pensent payer volontairement la Passe Archipel

Les personnes qui visitent les Îles-de-la-Madeleine cette année ne...

Les mollusques comme le pétoncle géant et la moule bleue sont sensibles au bruit généré par le trafic maritime, selon des chercheurs de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER), qui ont travaillé en collaboration avec le Muséum national d’histoire naturelle de Paris.

Pour en savoir davantage, on joint Réjean Tremblay, Professeur en écophysiologie et aquaculture à L’ISMER-UQAR.

LA UNE : Les chercheurs ont étudié l’impact des bruits des navires sur des mollusques comme le pétoncle géant.PHOTO : Erwan Amice