Actualité erosion-iles-de-la-madeleine-tempete

Publié le 4 décembre 2018 | par Radio-Canada

Érosion aux Îles : utiliser les forces de la nature pour la ralentir


Pour en savoir plus

Selon le consultant en matière d’environnement, de développement durable et d’éco-ingénierie, Pierre Bertrand, le problème d’érosion aux îles de la Madeleine est naturel et appelle une solution naturelle. Construire des infrastructures qui accumulent et retiennent le sable, comme on le voit à Percé, serait plus efficace que l’empierrement. La Hollande, entre autres, serait une bonne source d’inspiration, selon lui.

Entre 1988 et 1992, Pierre Bertrand était chargé de recherche en milieux côtiers pour Pêches et Océans Canada. Il était notamment le responsable des projets de restauration des milieux côtiers aux Îles-de-la-Madeleine et en Gaspésie. Ses travaux avaient notamment permis de déterminer que les dunes reculaient depuis 400 ans au rythme de 1,4 m par an. Selon lui, le fait que le terrain ait reculé jusqu’à 10 mètres lors de la dernière tempête est normal, du moins sur une période géologique. Lors de tempêtes, explique-t-il, les dunes sont défoncées et le sable s’accumule dans les lagunes. Normalement, l’été, la plage se recharge d’elle-même.

LA UNE : Le directeur de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme des Îles-de-la-Madeleine, Serge Bourgeois, n’en revient pas des dégâts causés aux berges par les fortes vagues ces derniers jours. Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Comments

comments





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑