Dorian aux Îles-de-la-Madeleine : discussions sur une aide conjointe de Québec et d’Ottawa

Publicité

Articles similaires

Le trafic maritime nuit au développement des mollusques

Les mollusques comme le pétoncle géant et la moule...

Accepte-toi comme je suis, un documentaire sur l’identité de genre tourné aux Îles

La réalisatrice estrienne Emmanuelle Roberge – ancienne résidente des...

Démission de la conseillère de L’Île-du-Havre-Aubert

Quatre mois seulement après son entrée en poste, Linda...

Québec et Ottawa travailleraient de concert pour trouver une façon de venir en aide aux Madelinots, à la suite du passage de la tempête Dorian, qui a fait des dégâts et accentué l’érosion de l’archipel. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le premier ministre du Québec François Legault, mercredi.

Il confirme avoir discuté du problème de l’érosion des berges avec son homologue d’Ottawa, Justin Trudeau. Le maire des Îles, Jonathan Lapierre, nous demande un fonds d’urgence et un fonds pour l’érosion des berges, un problème qui était présent avant la tempête, a rappelé M. Legault. J’ai eu des discussions avec Monsieur Trudeau et je lui ai demandé que nos fonctionnaires travaillent ensemble pour donner une réponse à Monsieur Lapierre. La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine demande à Québec d’octroyer rapidement un fonds d’urgence pour, à la fois, aider les sinistrés et s’attaquer, dans les plus brefs délais, à la protection des côtes. Québec réserve 50 millions de dollars pour contrer l’érosion partout au Québec, alors que cette somme suffirait tout juste pour l’archipel, selon la Municipalité.

LA UNE : La tempête Dorian a, entre autres, laissé un trou béant dans la piste cyclable à Cap-aux-Meules. PHOTO : RADIO-CANADA / BRUNO LELIÈVRE