Des propriétaires laissés à eux-mêmes, un mois après la tempête Dorian

Publicité

Articles similaires

Démission du conseiller de Grande-Entrée Gaétan Richard

Le conseiller municipal de Grande-Entrée Gaétan Richard quitte ses...

Le homard américain ne migre pas vers le Canada

Les fortes quantités de homard enregistrées depuis quelques années...

Une seconde soirée mouvementée autour de la Passe Archipel

Bien qu’elle fût omniprésente, la question de la Passe...

Des touristes pensent payer volontairement la Passe Archipel

Les personnes qui visitent les Îles-de-la-Madeleine cette année ne...

Aux Îles-de-la-Madeleine, les propriétaires de chalets ramassent encore les dégâts créés par la tempête Dorian, il y a un mois. Ils n’auront droit à aucune compensation financière et doivent quitter le secteur d’ici un an. Si certains se résignent, d’autres ne l’acceptent toujours pas.

Le chemin des Chalets a été durement touché par la tempête. De nombreuses résidences semblent toujours prêtes à s’effondrer au moindre coup de vent. La maisonnette bleue de Hugues Lafrance est toujours au milieu du chemin. Équipé d’un simple marteau, il tente tant bien que mal de l’enlever de là. Il se désole de ne pas avoir de nouvelles de ses assurances plusieurs semaines après le sinistre. Ça fait qu’on trouve que le délai est quand même long pour avoir des nouvelles puis on n’a pas le choix, il faut procéder. L’hiver arrive. Le temps presse. La Municipalité a donné à tous les résidents du secteur un ultimatum d’un an pour quitter les lieux.

LA UNE : Ces chalets semblent prêts à s’effondrer au moindre coup de vent. PHOTO : RADIO-CANADA / JEAN-FRANÇOIS DESCHÊNES