Actualité Screen Shot 2020-09-13 at 09.34.06

Publié le 13 septembre 2020 | par Radio-Canada

0

Près de 3 Madelinots sur 4 veulent plus d’énergie solaire, selon un sondage


Pour en savoir plus

 Les Madelinots démontrent un appétit pour l’énergie solaire, selon un sondage réalisé par la Communauté maritime des Îles.

 

Près de 300 personnes ont pris part à cette consultation virtuelle qui s’est tenue en août, dans le cadre de l’élaboration du plan énergétique 2020-2023.

Plus de 71 % des répondants se sont ainsi montrés favorables à des panneaux solaires disséminés sur le territoire madelinot et 65 % des participants, au développement de parcs de panneaux solaires.

Il s’agit du type d’énergie qui a rallié le plus grand nombre de Madelinots, devant une centrale au biodiesel et l’implantation d’éoliennes terrestres et en mer.

On voit que les gens veulent une transition. Il y a une majorité de gens défavorables au remplacement de la centrale actuelle par une centrale au gaz naturel par exemple, indique le chargé de projet en efficacité et développement énergétiques à la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Jean-Michel Leblanc.

D’ailleurs, 91 % des répondants suggèrent à la Municipalité d’atteindre et même de surpasser son objectif d’approvisionnement en énergies renouvelables de 9 mégawatts d’ici 2025.

M. Leblanc fait également remarquer que les projets favorisés par les Madelinots participants sont plus de nature discrète.

On parle plus [d’installations] sur les maisons plutôt que de grands parcs solaires, explique-t-il.

Les câbles sous-marins d’Hydro-Québec divisent

Par ailleurs, 50 % des répondants croient qu’Hydro-Québec devrait privilégier d’autres options qu’un raccordement de l’archipel par câble sous-marin au réseau hydroélectrique continental.

Ce n’est pas un rejet du câble, mais ce n’est pas une acceptation non plus. On voit vraiment que les gens sont divisés sur cette question-là. Ça va donner du travail à Hydro-Québec dans leurs propres consultations, note Jean-Michel Leblanc.

Hydro-Québec sondera les Madelinots cet automne concernant la transition énergétique. La société d’État a pris un pas de recul par rapport à son projet de câbles sous-marins et dit étudier différents scénarios.

Avec les informations d’Isabelle Larose

LA UNE : Jean-Michel Leblanc, chargé de projet en efficacité et développement énergétiques, Municipalité Îles-de-la-Madeleine. PHOTO : RADIO-CANADA / PHILIPPE GRENIER

 





Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X