Actualité rdvl

Publié le 4 mars 2021 | par Webmestre

0

La Soirée hommage virtuelle du Rendez-vous loup-marin Un beau rendez-vous international!


Ce jeudi 4 mars, la Soirée hommage virtuelle, diffusée sur sa page Facebook et sur les ondes de CFIM, en collaboration avec l’Île Imagin’air, fut différente, mais tout aussi touchante que par les années passées. Le Rendez-vous loup-marin (RVLM) a souligné la contribution exceptionnelle de la chef Francine Pelletier et du chasseur Denis Longuépée pour faire connaître l’univers du loup-marin. Quel moment exceptionnel nous avons vécu!

Francine Pelletier « fait partie des pionnières en ce qui concerne la gastronomie et la mise en valeur de la viande de loup-marin aux îles. Dans les années 80, alors qu’elle était gérante au Café de la Grave, elle proposait déjà du loup-marin au menu. Elle s’est toujours fait un devoir de faire découvrir le potentiel savoureux de cette viande au plus grand nombre pour lui rendre ses lettres de noblesse. C’est ainsi que depuis 1988, l’année de l’ouverture de son propre établissement, Chez Denis à François, il y a toujours eu au moins un plat de loup-marin au menu. Que ce soit en pâté, en farce, en beignets, en terrine, en pâté de foie, en filet, en bourguignon, en strogonoff, en burger ou, son classique, le braisé aux petits oignons caramélisés, elle y est allée de toutes les déclinaisons possibles. Francine est vite devenue une référence en la matière. Vers les années 90, elle a été invitée à aller faire une démonstration de son savoir-faire auprès des chefs dans une école hôtelière de la capitale. À une époque où on ne connaissait que très peu la viande de phoque, l’émission Le Point a rendu visite à Francine à l’Auberge et en a fait un reportage.  C’est sans compter tous les journalistes étrangers qui se sont penchés sur les mystères de cette chair méconnue. Aujourd’hui, notre goût et nos techniques se sont développés, et ce gibier aux effluves marins est maintenant présent sur la plupart des tables aux îles, au restaurant comme à la maison. La chasse au loup-marin fait incontestablement partie de notre patrimoine, et aujourd’hui, grâce à des personnes comme Francine, on peut être fiers de promouvoir la chair riche et goûteuse de cet animal emblématique. Francine, travailleuse acharnée et passionnée, est un modèle, en plus d’avoir tracé un chemin pour la relève et la pérennité de la viande de loup-marin dans notre assiette. »

« Au début des années 2000, Denis Longuépée chasse le phoque avec la famille Lapierre. Comme le mentionne Bruno Lapierre: Quand Denis s’embarque dans quelque chose, il ne le fait pas à moitié. Que ce soit à la chasse, au hockey ou ailleurs, il donne toujours son 110%. À l’époque, le père de Bruno, Jean-Claude Lapierre est président de l’Association des chasseurs de phoques intra-Québec (ACPIQ). Avant de quitter ce poste, il demande à Denis de prendre sa place. Ayant le plus grand des respects pour son mentor, Denis accepte et fut président de l’ACPIQ de 2009 à 2016. Denis débute ce mandat sur les chapeaux de roue et se rend, dès les premiers mois de son implication, en Europe pour défendre les intérêts des chasseurs. Il y rencontre d’ailleurs Peter Stastny, alors député européen et ardent défenseur de cette activité. Denis fut également de la fondation du Rendez-vous loup-marin.

Au fil des années, Denis est de toutes les tribunes concernant la chasse aux phoques. En 2010, il participe même à l’émission Connect sur CBC. Dans ce cadre, les passants sur la place publique d’Ottawa étaient invités à échanger avec lui sur le dossier de la chasse aux phoques grâce à une pancarte où l’on pouvait lire : Ask me anything : I’m a seal hunter. Sa bouille espiègle et sympathique contrecarrait d’emblée l’image qu’une partie du public se faisait des « sanguinaires » chasseurs de phoques madelinots. Comme plusieurs ardents défenseurs du dossier, il s’est même fait menacer de mort, ce qui n’a jamais rouillé sa volonté de fer. Plusieurs l’ont peut-être craint et même haï, mais tous ceux qui ont eu l’opportunité d’échanger avec lui l’ont respecté. Denis a également initié ou collaboré étroitement à de nombreux dossiers majeurs concernant l’industrie du phoque. On se souvient de lui comme d’un porte-parole dynamique et dévoué. Merci, Denis, pour tous les efforts et les énergies que tu as investis dans ce dossier pendant ton flamboyant mandat à la tête de notre association. »

Lors de cette Soirée hommage virtuelle, l’auditoire a pu constater la chaleur de ces personnes à qui nous avons rendu hommage et l’importance de l’univers du loup-marin pour l’ensemble de la communauté. Le tout fut agrémenté des chansons La vie d’factrie de Clémence Desrochers et Il est où le bonheur de Christophe Maé, interprétées par l’artiste madelinienne Sonia Painchaud, ainsi que de témoignages de Aaju Peter, d’Iqaluit, qui a participé à l’événement en 2013, et de Benoit Gouin, qui fut porte-parole du Rendez-vous loup-marin en 2015. Et nous avons terminé en douceur avec une chanson interprétée par Aaju Peter, Innaarjuup saangani, qui raconte l’histoire d’un chasseur qui part sur la terre, puis sur la glace, mais tout ce qu’il rencontre ce sont ses propres traces sur la neige. Il n’y a pas d’animal à chasser et il ne trouvera donc pas de graisse d’animal pour mettre dans la lampe à l’huile.

La Soirée hommage est définitivement un incontournable du Rendez-vous loup-marin et nous sommes heureux de contribuer à faire connaître des gens extraordinaires en leur rendant un hommage mérité. Et grâce à cette version virtuelle, nous avions un auditoire d’un partout au Québec, de l’Île-du-Prince-Édouard, de la France et de la Suisse, entre autres. La Soirée hommage virtuelle fut internationale!

Depuis 2010, le Centre d’interprétation du phoque (CIP) et l’Association des chasseurs de phoques intra-Québec (ACPIQ) collaborent pour organiser le Rendez-vous loup-marin en incluant la fine cuisine, les arts, l’artisanat, le tourisme et l’industrie.

Le Rendez-vous loup-marin est un événement unique et rassembleur pour vivre et comprendre la réalité qui entoure ce mammifère marin, aux Îles de la Madeleine.

Pour voir ou revoir la Soirée hommage virtuelle: 
 


À propos de l'auteur

Webmestre




Les commentaires sont fermées.

Retour vers le haut ↑

X